Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation
Sources : L'Obs

Mini-jobs", travail précaire... Etre pauvre sous Merkel

"Mini-jobs", travail précaire, douze ans après les réformes qui ont flexibilisé le marché du travail, le pays le plus riche d'Europe compte, aussi, de plus en plus de personnes en grande difficulté. Reportage.

"Moi, pauvre ?" Ulrich Arenz est stupéfait. "C'est…

séparation
Sources : Boursorama

Quand le Président Macron pratique un double discours...

Il y aurait un "Macron côté jardin" et un "Macron côté cour". Illustration à Athènes le 7 septembre : devant les caméras, le chef de l'Etat prône la solidarité. Quelques heures plus tard, à Paris, il joue la concurrence entre les États-membres. Pour…

séparation
Sources : Libération

Aide publique au développement : «La plus importante coupe budgétaire jamais connue»

Alors qu'Emmanuel Macron avait promis que cette aide atteindrait 0,7 % du revenu national brut d'ici 2030, le gouvernement a annoncé lundi une réduction de 141 millions d'euros.
Le gouvernement «tiendra la parole de la France» sur la question du déficit, confirmait lundi Gérald Darmanin, ministre des Comptes…

séparation
Sources : Libération

Pollution de l’air : le Conseil d’État enjoint au gouvernement d’agir

Mercredi, la plus haute juridiction administrative a demandé au gouvernement d’agir dans les meilleurs délais contre la pollution de l’air aux particules fines PM10 et au dioxyde d’azote. Une décision inédite pour cette instance.

 

 

séparation
Sources : L'Humanité

Loi travail. Extension du CDI de chantier, en marche vers la précarité généralisée

 

Cumulant les inconvénients sans les avantages de l’intérim et du CDD, le CDI dit de chantier ou de projet est dans les plans du gouvernement. Un contrat de travail précaire, sans durée prédéfinie, que l’employeur peut rompre à sa guise.

séparation
Sources : Le Monde

En Israël, les femmes se libèrent sur grand écran

Un événement considérable est survenu au Festival international du film de Haïfa, en octobre 2016. Trois films, réalisés par des femmes, étaient en compétition, traitant d’un même thème : la difficile coexistence entre Palestiniens et Israéliens. Pour la première fois, les premiers cessaient d’être des…

séparation
Sources : Le Monde

Xi Jimping appelle Donald Trump pour faire baisser la tension avec la Corée du Nord

Le président chinois, Xi Jinping, a plaidé auprès du président des Etats-Unis,Donald Trump, pour une solution pacifique de la crise autour du programmenucléaire nord-coréen, affirme la chaîne de télévision chinoise CCTV sur son site Internet, mercredi…

séparation

5000 ! Pour commencer...

13aaede802526923cc23132f027f263d.jpg

Perpignan. Manifestation imposante et plurielle dans les rues contre les ordonnances réformant le code du travail.

La participation en a surpris plus d’un, agréablement. Sans faire d’amalgame abusif, l’ensemble des grands médias (radios, TV, presse écrite) avait pris soin pendant plusieurs jours de noter surtout les divisions syndicales, d’évoquer les «otages» d’un syndicat faible et isolé, la CGT, et avait prédit un échec évident de la mobilisation. L’inquiétude a vite été levée. À Perpignan, sans aucun doute, «il y avait du monde» et il faut bien le dire, cela a rassuré les militants syndicaux les plus engagés. çà et là, on entendait : «Il fallait au moins çà», ou «C’est bien pour la suite», ou encore «Nous devrons faire grandir ce mouvement, mais les bases sont là».

Unité syndicale

Chacun l’a constaté, FO 66, la FSU, Solidaires et la CGT étaient bien présents dans le cortège entièrement, portant en tête la banderole unitaire, avec drapeaux, badges et pancartes explicatives dénonçant dans un même élan le recul sociétal de telles réformes si elles voyaient le jour. Les prises de parole devant le Castillet venaient confirmer l’extrême engagement des syndicats départementaux, sans ambiguïté, contre les ordonnances. Du côté politique, il y avait le PCF, avec de nombreux militants et l’ensemble de ses élus départementaux ou régionaux, LFI avec force panneaux, le NPA et LO, dénonçant tous une politique servant les intérêts d’une classe sociale au détriment du peuple et des salariés, politique adroitement résumée dans un numéro spécial du journal Fakir distribué aux participants. Le PS, n’a pas participé à la manifestation locale, de façon organisée.

Et diversité

Colorée et diverse, la manifestation a rassemblé tous les âges, des jeunes salariés aux retraités (en lutte contre l’augmentation de la CSG), des privés d’emploi, des salariés du privé, des fonctionnaires, des salariés précaires. Il y avait aussi des artistes intermittents, des journalistes TV, radio ou de la presse écrite, des employés du conseil départemental en grand nombre, tout comme une forte délégation de «l’Enfance Catalane», des commerçants, des enseignants assez nombreux du premier et du second degrés, des salariés d’établissements de travaux publics (Resplandy), de grandes compagnies d’assurance (GMF), des postiers de l’ensemble du département, des gaziers électriciens et des cheminots, des hospitaliers, des personnels des finances... «Il est difficile dans les PME du département d’être en grève sans prendre des risques importants et ces salariés ont pourtant tout intérêt à ce que les ordonnances échouent. Nous allons y travailler» confiait un responsable CGT à la fin du rassemblement.

Photo © Eric Biesse.

Rédigé le 14/09/2017

Michel Marc