Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation
Sources : L'Obs

Mini-jobs", travail précaire... Etre pauvre sous Merkel

"Mini-jobs", travail précaire, douze ans après les réformes qui ont flexibilisé le marché du travail, le pays le plus riche d'Europe compte, aussi, de plus en plus de personnes en grande difficulté. Reportage.

"Moi, pauvre ?" Ulrich Arenz est stupéfait. "C'est…

séparation
Sources : Boursorama

Quand le Président Macron pratique un double discours...

Il y aurait un "Macron côté jardin" et un "Macron côté cour". Illustration à Athènes le 7 septembre : devant les caméras, le chef de l'Etat prône la solidarité. Quelques heures plus tard, à Paris, il joue la concurrence entre les États-membres. Pour…

séparation
Sources : Libération

Aide publique au développement : «La plus importante coupe budgétaire jamais connue»

Alors qu'Emmanuel Macron avait promis que cette aide atteindrait 0,7 % du revenu national brut d'ici 2030, le gouvernement a annoncé lundi une réduction de 141 millions d'euros.
Le gouvernement «tiendra la parole de la France» sur la question du déficit, confirmait lundi Gérald Darmanin, ministre des Comptes…

séparation
Sources : Libération

Pollution de l’air : le Conseil d’État enjoint au gouvernement d’agir

Mercredi, la plus haute juridiction administrative a demandé au gouvernement d’agir dans les meilleurs délais contre la pollution de l’air aux particules fines PM10 et au dioxyde d’azote. Une décision inédite pour cette instance.

 

 

séparation
Sources : L'Humanité

Loi travail. Extension du CDI de chantier, en marche vers la précarité généralisée

 

Cumulant les inconvénients sans les avantages de l’intérim et du CDD, le CDI dit de chantier ou de projet est dans les plans du gouvernement. Un contrat de travail précaire, sans durée prédéfinie, que l’employeur peut rompre à sa guise.

séparation
Sources : Le Monde

En Israël, les femmes se libèrent sur grand écran

Un événement considérable est survenu au Festival international du film de Haïfa, en octobre 2016. Trois films, réalisés par des femmes, étaient en compétition, traitant d’un même thème : la difficile coexistence entre Palestiniens et Israéliens. Pour la première fois, les premiers cessaient d’être des…

séparation
Sources : Le Monde

Xi Jimping appelle Donald Trump pour faire baisser la tension avec la Corée du Nord

Le président chinois, Xi Jinping, a plaidé auprès du président des Etats-Unis,Donald Trump, pour une solution pacifique de la crise autour du programmenucléaire nord-coréen, affirme la chaîne de télévision chinoise CCTV sur son site Internet, mercredi…

séparation

Les 3 coups de semonce ?

7533976b78865fd905a3849a387f4578.jpg

Perpignan. Refusant le changement d’affectation du théâtre municipal, une association s’est créée et a lancé une pétition.

L’université se recentre au cœur de ville par la volonté du président de l’université (UPVD) et du maire de Perpignan. Canevas pour redonner vie aux rues perpignanaises et relancer les affaires des commerçants et restaurateurs avec qui l’UPVD a déjà conclu un pacte. Si la construction de logements étudiants va bon train sur l’îlot fontaine neuve, quid des infrastructures nécessaires au bon déroulement des cours ? Dernièrement, le président de l’université, avec l’assentiment du maire (mais sans l’avis du conseil municipal), a jeté son dévolu sur le théâtre Jordi Pere Cerdà.

Le maire et le président d’université n’apprécient pas

Les deux histrions s’étonnent d’une pétition largement partagée par la population pour refuser qu’il ne devienne un amphithéâtre pour étudiants. Le maire affirme que «ce projet est pour une occupation partagée entre les étudiants la journée et les artistes le soir ou le week-end.» tandis que Fabrice Lorente, président de l’université se dit«très surpris du manque d’informations de certains » et offensant ajoute: «À moins que ce ne soit de leur part de la désinformation. Mais peut-être que tout simplement certains ne veulent pas des étudiants en cœur de ville ». Pour l’association de sauvegarde du patrimoine artistique et historique roussillonnais (aspahr), par la voix de Jean-Bernard Mathon, le problème est tout autre, il est patrimonial et culturel : «Ce projet sort du chapeau! Dans la délibération du 30 juin, il était prévu la construction d’un amphithéâtre dans le périmètre rue Côte Saint-Sauveur/impasse Saint-Sauveur et d’aménager les immeubles de la bourse du travail, de la rue E. Zola et l’école Rolland». L’association est donc anxieuse: « Pour changer l’affectation du théâtre, il faut l’autorisation du ministère de la culture. Les transformations et les mises aux normes vont le dénaturer ».

Ni concertation ni discussion

L’Aspahr déplore que «depuis l’ouverture du théâtre de l’Archipel, il n’y a pas eu de concertation pour l’utilisation des lieux, ni de discussions avec la population de St-Mathieu et de St-Jacques. Le centre ancien a besoin de cette salle, mise à disposition des acteurs culturels locaux et des associations de quartiers ; c’est un outil de cohésion sociale dans des quartiers en grande difficulté».

Macron réduisant les crédits, il semble que la municipalité ait quelques difficultés à maintenir son programme de rénovation urbaine. La recherche de parkings et de locaux pour accueillir les étudiants, se soldera-t-elle par la déprédation du patrimoine? Vu les coups de pelle qui virevoltent ici ou là, comme dans l’église St-Sauveur défigurée pour devenir une salle de cours et l’avenir sombre de l’école des beaux-arts et du théâtre municipal, force est de constater, encore une fois, le manque de concertation et de vision à long terme de la politique urbaine à Perpignan.

Journée d’action festive mardi 24 octobre à 18h devant le théâtre – Contact: aspahr2017@gmail.com

Rédigé le 19/10/2017

Ray Cathala