Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation

L’agroécologie

76b79a1f9b90edc517ff4b7acf7b5eff.jpg

Témoignages. Du marché de gros de Perpignan au Conflent, les enjeux de la nouvelle agriculture dans le département. Paroles d’acteurs locaux.

Pour Marc Médina, le Marché de Gros (St Charles) est un des principaux vecteurs de la transition agroécologique en Métropole Perpignan Méditerranée. Dans le Conflent, Maurice Picco et Caroline Blazin de Nature et Progrès placent la production bio locale au cœur de leur combat pour la préservation de la planète et le développement vers une alimentation saine pour tous.

Métropole Perpignan Méditerranée

Marc Médina, maire de Torreilles est conseiller communautaire (tourisme, agriculture, viticulture, marché de gros St Charles, espaces naturels). Il souligne que même si la compétence agricole est à présent à la Région, des partenariats et conventions permettent à la communauté urbaine de mener des actions. Marc Médina a soutenu le développement dynamique du marché de gros St Charles, assurant des circuits courts à 170 producteurs locaux ainsi qu’une traçabilité absolue des multiples produits à 200 acheteurs d’Occitanie. Il précise aussi que la nouvelle protection des captages et des potences agricoles améliore la préservation de nos ressources en eau.

En Conflent

Caroline Blazin, chargée de mission pour l’association Nature et Progrès a un solide bagage académique. Maurice Picco, militant bio depuis 43 ans a assuré la coprésidence de nombreuses associations dont celle de Nature et Progrès. Régisseur d’un domaine de 230 ha en bio dans l’Aude, il est à présent agriculteur à Lloncet, Los Masos. Tous deux se complètent pour mener une action forte dans le Conflent. Le terme «agroécologie» est un mot nouveau pour une lutte que Maurice Picco mène depuis les années 70. Il était alors résistant dans un monde chimique. Aujourd’hui, la résistance se fait face au marché d’un monde capitaliste. Tous deux restent confiants: « l’intérêt pour une alimentation saine et pour la préservation de la planète est grandissant et les politiques seront de plus en plus contraints d’en tenir compte.»

Nature et Progrès agit

La question de la distribution est centrale. Mais promouvoir le local ne suffit pas: il faut qu’il soit de qualité. Avec Nature et Progrès, c’est aussi une charte et des labels à critères multiples. Pour vivre de son exploitation, les filières courtes sont indispensables, c’est pourquoi des efforts sont mis sur l’organisation des ventes. Au lieu de livrer lui-même, un producteur peut combler le chargement d’un autre; des sites WEB aident à rationaliser l’organisation des filières courtes. Ce qui manque localement, c’est une plateforme de vente efficace, alors que les acheteurs sont assez nombreux. La lutte contre le gaspillage est au programme. Si on reprend une tonne d’invendus au marché de gros, plutôt que de la jeter, on la conditionne dans les meilleurs délais.

Échanges et entraide entre agriculteurs, fabrication maison des intrants (des poules pour l’engrais, des piquets en bois, etc.) la transition agroécologique est une approche globale qui passe par des solutions multiples adaptées à chaque circonstance. «Pour préserver la planète, il s’agit en premier lieu d’arrêter toute pollution immédiatement» s’exclament-ils tous deux.

Rédigé le 09/11/2017

Veronika Daae