Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

« A la fin, comment vous sentiriez-vous ? »

cfc2111c1db879603732340e7a94ac2a.jpg

Extrait de lettre. Lors du rendez-vous avec la direction de Médipôle, une infirmière a lu ce texte. La réalité brute, indiscutable. De quoi réfléchir.

« C’est l’histoire d’une infirmière et d’une aide soignante qui travaillent en binôme. Leur journée commence par un temps de transmission avec l’équipe de nuit. Ensuite, la course commence».

La course. Premier tour de piste

«Quatorze patients à aller voir, surveiller pansements, cathéter, douleurs, les installer dans le lit, remplir la carafe d’eau, donner les médicaments, leur expliquer, les rassurer, répondre à leurs questions, prendre leur tension, température, saturation, servir le petit déjeuner, leur donner à manger pour certains, poser le bassin, vider l’urinal, noter toutes nos actions en temps réel dans l’ordinateur, répondre aux sonnettes, au téléphone et...patient suivant, rebelote.

Une entrée arrive, pression, choix: prendre soin des patients qui attendent votre venue? Retarder le programme du bloc? Accueillir l’entrée et décaler l’organisation des petits déjeuners(…)?

La journée ne fait que commencer, la course continue. Visite de l’anesthésiste, du chirurgien, début des soins avec les toilettes, prévention d’escarres, réfection pansements, pose des bas de contention, des vessies de glace, réfection des lits, (…), reperfuser, déperfuser, changer les drains, accueillir d’autres entrées, faire les transmissions avec la cadre, le tout en répondant au téléphone (…). Et parfois, ce premier tour se prolonge (deuxième tour de piste): la chute, le malaise d’un patient, un pansement qui saigne, un patient énervé, hyperalgique, une protection déchiquetée, mise en pièces dans la chambre, un cathéter arraché, un patient dément qui déambule, qui crie, une douleur thoracique, un rythme cardiaque élevé, une désaturation...».

Le souffle manque

«Il faut tenir le rythme, (…), le troisième tour arrive vite pour donner les médicaments, surveiller les glycémies, réinstaller pour le repas, aider à manger si besoin, accueillir les entrées, vérifier les papiers de sortie, appeler les secrétaires, vérifier les résultats des labos, appeler l’anesthésiste, et déjà... les premiers retours de bloc qui arrivent, installations avec les brancardiers, avec le sourire et le ventre qui gargouille...». 30 minutes de pause. L’infirmière décrit ensuite les aléas chronophages (bons de transport ou ordonnances oubliés) et l’apprêt des chambres pour accueillir de nouveaux patients. Et elle poursuit:«Le tour de piste reprend de plus belle. On aide aux déplacements, on surveille les pansements, on transfuse... les prolongations pouvant survenir à tout moment » précisant: «On transmet le tout en temps réel dans l’ordinateur». Et puis elle poursuit, décrivant le cinquième et le sixième «tour de piste» et questionnant le directeur: «A la fin, comment vous sentiriez-vous?», évoquant pour terminer les obstacles habituels, le manque de médicaments, la collègue non remplacée, le brancardier non remplacé...

Rédigé le 12/07/2018

C. Infirmière