Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

Un maire en colère

dfd305ac3c8b9bec5286396e2cc04ee0.png

Finances Publiques. Le ministère des Finances prévoit la fermeture de perceptions, dont celle d’Arles-sur-Tech. Le maire, René Bantoure, président de la communauté des communes, ne l’accepte pas.

Le Haut Vallespir, ce sont 14 communes, et un peu moins de 10.000 habitants (1,8 % du département). La ruralité y est incontestable. C’est aussi un très grand territoire géographique, 9 % du territoire des P.-O. à entretenir (forêts, chemins, routes, captages et eau potable...), des longs trajets à effectuer pour ses habitants. Son histoire économique est étonnante, riche, avec le fer, les forges, les mines, les tissages, les espadrilles et autres « vigatanes », une histoire culturelle et politique riche, une population vieillissante, un patrimoine au grand intérêt, un espace naturel unique.

« On ne doit plus rien perdre en milieu rural, plus rien ! »

« Ce qui est le plus choquant », déclare René Bantoure, « c’est la brutalité de l’annonce de fermeture. Jusqu’à présent, on faisait cela à dose homéopathique. Là, avec ce président de la République, c’est soudain et brutal. Dix huit perceptions vont disparaître dans le département ». Il poursuit : « Le paradoxe, c’est qu’on entend le ministre Darmanin dire que tout va bien et que le gouvernement va sauver la ruralité, alors que tout cela est faux. » Il décrit la baisse réelle des dotations aux collectivités, les transferts de compétences (MSAP*), l’affaiblissement continu des prestations publiques (Poste, gendarmerie, ONF et maintenant les finances), en contestant les conclusions de la Cour régionale des comptes : « On serait trop endettés », nous dit-elle. « La belle histoire ! Mais comment on fait alors ? On fait plus rien ? Plus de médiathèque ? Plus de crèche ? Pas de policiers municipaux pour pallier à l’absence de gendarmes ? Les gens d’ici se déplacent déjà beaucoup, pour la santé, la culture… Ça suffit. Cette fermeture est une aberration. ». René Bantoure termine : « On se rencontre avec l’administration, mais ce n’est pas une concertation. Les décisions sont déjà prises. On aurait donc un cadre supérieur des impôts de temps en temps, mais il en faut un tout le temps. Pour le public, pour les collectivités et les entreprises. Aujourd’hui, il joue un rôle très important pour nous, un rôle qu’il connaît, qu’il sait faire, un rôle de proximité. N’oublions pas qu’il est aussi le payeur. »

« Nous allons démissionner ! »

Le maire ne décolère pas : « Vous savez, ici, nous sommes vertueux. Les élus se paient le téléphone, l’essence, et on ne prend que 60 % des indemnités à la Com.com. On envisage de démissionner de l’AMF (association des maires de France). Faisons une grève, en France, partout. Il faut une action forte contre ce gouvernement, des manifs. Ce n’est pas de perfusions sporadiques dont nous avons besoin maintenant. Nous avons besoin d’être bien soignés, durablement ». C’est dit. Il rajoute, pour être bien compris : « On est prêts à aller jusqu’à la démission des conseillers municipaux, mais aussi des bénévoles responsables d’associations. On ira loin. »

*MSAP, maisons de service au public, à la charge des collectivités

Rédigé le 25/07/2019

Michel Marc