Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

Le maire au Parlement de Catalogne

e8caacb502581f389174057c9b2931ba.jpg

Alénya. Une délégation d’élus s’est rendue au parlement de Catalogne à Barcelone à l’invitation de deux amis de Celrà, commune jumelée avec Alénya. Jean-André Magdalou, maire d’Alénya répond à nos questions.

Qui est à l’origine de cette initiative?

Joan et Quim (beau-père de Roger Torrent, président du Parlement), nos amis de Celrà, nous invitaient. Je m’y suis rendu avec deux adjoints, Sylvie Torrès et Gaby Terrasa, amis de longue date de nos deux guides.

Quels sentiments après votre visite dans l’enceinte parlementaire du pouvoir catalan ?

Devant le parlement, la présence policière accrue rappelle un climat de tensions. Du haut de l’hémicycle, l’assemblée bigarrée saute aux yeux, plus jeune et plus hétérogène que celles que nous avions coutume de voir. «Représentative d’une société ouverte» me fera remarquer Sylvie. Se succèdent à la tribune un député du PSC en costume cravate, une députée de l’ERC voilée, une députée tout juste trentenaire de la CUP défendant les besoins en Mossos et pompiers par une intervention très étayée. Il n’y a pas que les apparences, c’est l’exercice d’une démocratie bien vivante...

A quelle séance avez-vous assisté?

La séance débute par une minute de silence pour les victimes des intempéries. Puis étaient débattues deux questions, la création de postes de Mossos et de pompiers et l’urgence climatique.

Qui avez-vous pu rencontrer et à quels échanges avez-vous participé?

Le président Roger Torrent nous a guidés et dans la salle des «passos perduts», nous a raconté l’histoire du bâtiment, ancien arsenal, de sa construction début XVIIIème à la réinstallation du parlement après 40 ans de dictature.

Quels enseignements tirez-vous de cette visite sur la situation politique en Catalogne et en Espagne?

Dans la cantine du parlement, la télé transmet en direct la cérémonie d’exhumation de Franco. Les mots et les regards échangés avec nos voisins de table en disent long sur l’écœurement devant ce spectacle. Le symbole du transfert des restes du dictateur ne suffira pas à conjurer les vieux démons. Ils ressortent aujourd’hui de toute part et sous toutes les formes au nom d’une unité espagnole totalement fantasmée. Oui. Nous touchons du doigt la précarité de la démocratie catalane et espagnole à la merci d’une justice instrumentalisée et de la violence institutionnelle de l’État central. Les tensions attisées par le pouvoir espagnol, les provocations de Ciudadanos et de Vox appelant à la mise sous tutelle ou à l’intervention de l’armée, applaudies par un ancien Premier ministre français éconduit par les électeurs barcelonais mais qui se rêve encore en homme providentiel pour la Catalogne sont les ingrédients d’une situation explosive. Il est à craindre que ces provocations à répétition viennent à bout du pacifisme et du sens civique des catalans qui avaient forcé le respect lors du référendum du 1er octobre 2017.

Quel rôle peuvent jouer les élus français dans cette situation?

Notre visite a été très appréciée par le Président mais il nous confiait combien serait bienvenue une délégation d’élus français plus officielle car il est urgent de rompre l’isolement dans lequel le pouvoir madrilène cherche à les enfermer. Ce n’est pas (ce n’est plus) un problème intérieur. Ce sont les droits démocratiques fondamentaux qui sont bafoués en Catalogne, en Espagne, dans une Europe prête à toutes les compromissions, qui tolère tous les durcissements, tous les dérapages dès lors qu’ils ne perturbent pas les intérêts des puissants et la sacro-sainte loi du marché et de la concurrence libre et non faussée.



Rédigé le 31/10/2019

Propos Recueillis Par J.P.