Actu Média

ligne déco
Sources : L'humanité

STRATÉGIE DE CRISE DE COVID-19 : QUE FAUT IL FAIRE POUR SORTIR DU CONFINEMENT ?

 

La vague du COVID-19 poursuit sa progression en Europe et s’intensifie dans le reste du monde ;…

séparation
Sources : L'Indépendant

Coronavirus - Hôpital de Perpignan - Hugues Aumaître : "Restez confinés, c'est le moment ou jamais"

 

Chef du service maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de Perpignan, Hugues Aumaître fait le point sur…

séparation
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation

La coupe est pleine !

024fa77fcb3964a3668063cd163f85c0.jpg

Argeles. Quatre salariés de l’enseigne Weldom, mis à pied à titre conservatoire pour faute grave, sans en connaître les motifs, ont été convoqués le 8 novembre à un entretien.

Devant les portes du magasin, dans la zone industrielle d’Argelès, près de 70 personnes, syndicalistes de la CGT, Gilets jaunes, clients, ont, vendredi dernier, manifesté leur soutien aux quatre salariés mis à pied à titre conservatoire, pour faute grave. Mesure qui a surpris Mihamed, 44 ans (19 ans d’ancienneté), Yasmina, 41 ans (6 ans), Sylvain, 37 ans, (7 ans), Grishcka, 38 ans (12 ans). A l’issue de leur entretien, un même constat : il leur est reproché « de créer une mauvaise ambiance» mais aussi de «contester la réorganisation qui modifie le planning de chacun»et «un chiffre d’affaires en baisse» mais aussi «d’avoir contesté les élections du personnel qui pour eux n’étaient pas conformes». Vous avez dit faute grave!

«C’est le ras-le-bol qui a poussé les salariés de Weldom à se syndiquer, à se défendre» précise un responsable local CGT, et de renchérir:«ce n’est pas la première fois que ce magasin licencie, huit salariés ont déjà été poussés vers la sortie le plus discrètement possible». Quant à Stéphanie, venue les soutenir, elle est depuis novembre 2018 en arrêt maladie victime d’un burn-out.

Sont venus les soutenir le maire, mais aussi Marc Séverac et Jean-Paul Gauthier. Le président de la communauté de communes les a rencontrés, en présence de représentants locaux de la CGT. A ce jour on ne connaît pas la décision de la direction.

Rédigé le 14/11/2019

Michèle Devaux