Actu Média

ligne déco
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation

Une poignante leçon d’histoire

6e25095defce0c52dfa4e9fe2e527504.jpg

Roman. Avec « Le parlement des cigognes », Valère Staraselski fait surgir du passé l’horreur de l’extermination des Juifs polonais.

Au mois de mai, au cours d’une soirée de l’Université populaire du Travailleur Catalan, Valère Staraselski était venu parler de la situation des Juifs en Pologne avant, pendant et au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Il avait alors annoncé la sortie de son neuvième roman pour les mois suivants et «Le parlement des cigognes» est arrivé dans toutes les librairies au mois de septembre. Ce court roman, écrit avec des mots simples, nous fait passer, avec une aisance remarquable, de l’insouciance d’une douzaine de jeunes Français en stage à Cracovie à l’exposé presque clinique des souffrances des individus face à l’entreprise d’extermination dirigée par les nazis. Ces adolescents, s’extasiant sur le charme de la vieille cité polonaise, vont découvrir, au cours d’un footing matinal hors des sentiers battus, les lieux qui témoignent de l’abomination: l’ancienne résidence d’un directeur d’un camp de travail devenu camp d’extermination, celui que l’on voit dans La liste de Schindler, le lieu où furent massacrés les survivants du Ghetto de Cracovie… Puis, lors d’une visite au musée de l’Histoire de la ville, ils rencontrent un vieillard en contemplation devant Le parlement des cigognes. Par bribes, ce rare rescapé juif polonais va peu à peu faire remonter ses souvenirs et confronter ces jeunes aux terribles réalités de l’Histoire. Par la voix du vieil homme vont surgir du néant les suppliciés, les vies oubliées, l’horreur, l’indicible… Une évocation qui, lentement, simplement, sans pathos, vous envahit et vous prend à la gorge.

Pour ne pas oublier

C’est ainsi que l’on découvre que, si la Pologne compte le plus grand nombre de «Justes», une autre partie de la population a cautionné et même poursuivi au lendemain de la guerre les monstruosités orchestrées par les nazis. Pourquoi ce rescapé, malgré les terribles souvenirs qui le hantent, est-il revenu admirer le tableau Le parlement des cigognes? «Parce que les cigognes forment un ensemble… Sûrement qu’elles se chamaillent, mais au moins vivent-elles en paix, comme il est d’usage dans une démocratie». Mais ce roman laisse aussi place à l’espoir car l’amour y garde toujours une place, même discrète. Et le contraste entre la relation naissante entre deux des jeunes protagonistes et l’horreur du passé resurgi n’en est que plus saisissant, émouvant. Avec ce magnifique roman, en réveillant les consciences, Valère Staraselski, qui s’est inspiré de témoignages réels, fait œuvre salutaire à l’heure où, partout, camouflés derrière l’oubli qui s’installe peu à peu, repoussent les tentacules de la bête immonde.

Le parlement des cigognes, Cherche midi, 15€

Rédigé le 09/11/2017

René Granmont