Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Costa Gavras à Confrontation

25c96180698c01a347e9dcd504f275c7.jpg

54e édition. Le réalisateur de films cultes vient présenter son livre de mémoires.

Confrontation 2018 s’est ouvert sur une soirée consacrée à Costa Gavras avec un livre autobiographique, Va où il est impossible d’aller, et un film, Un homme de trop.

Qui n’a en tête des images de films de Costa Gavras? De Z à L’aveu, en passant par Missing, porté disparu ou Le capital, ou Eden à l’Ouest ? Des films qui ont marqué, tant par la réalisation – films rythmés, coups de poing et acteurs épatants– que par les sujets, toujours de grandes questions de ce siècle et du précédent. On peut dire que chacun de ces films témoigne d’un metteur en scène impliqué dans son temps. La Résistance, la dictature des colonels en Grèce, le stalinisme, le Chili de Pinochet, les ravages du capitalisme, les migrants... autant de tragédies que ses films ont portées à la conscience humaine. Et déjà en 2011, avec Eden à l’Ouest, il abordait la question des migrants.

Dans la thématique de Confrontation 54, Les hommes de l’ombre, le film de Costa Gavras sur la Résistance, Un homme de trop (1967), prend naturellement place. Un bonheur de revoir des acteurs comme Bruno Cremer, Michel Piccoli, Jacques Perrin, Charles Vanel... Un groupe de maquisards des Cévennes s’y trouve confronté à une décision cruciale.

De la caméra à l’écriture, Costa Gavras signe aujourd’hui un livre de mémoires, Va où il est impossible d’aller (Seuil), une nouvelle activité de l’inlassable réalisateur, également président de la Cinémathèque française. Des mémoires dont le beau titre renvoie à un parcours qui n’était sûrement pas écrit d’avance. Né en Arcadie dans une Grèce déchirée par l’Occupation et la guerre civile, arrivé à Paris en 1955, immigré sans argent, le jeune Costa Gavras n’aurait pu imaginer sa vie. Sa personnalité, les rencontres lui ont permis d’avancer. Ce furent la Sorbonne, la Cinémathèque d’Henri Langlois, les études à l’IDHEC à l’issue desquelles il devient l’assistant des plus grands: René Clair, René Clément, Jacques Demy, Henri Verneuil, Jean Becker, Jean Giono. De là il passe à la réalisation avec Compartiment tueurs, puis tous les films qu’on connaît.

On lira avec intérêt ces mémoires où on apprend mille choses sur Hollywood, sur les acteurs avec qui il a travaillé, sur les metteurs en scène qu’il a côtoyés comme Bunuel ou John Ford. Ce livre est aussi le retour sur sa jeunesse, sa vie d’avant, comme sur ses combats, ses engagements qui racontent notre époque.

Rédigé le 12/04/2018

N.G.