Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Sur la route musicale de Disada

6604af5c3e10e0512de08d5f73cf3035.jpg

Musique. Rencontre avec Disada au festival Ida y Vuelta, l’occasion de présenter son album reggae « Mélange des genres ».

Pouvez-vous revenir sur votre immersion dans l’art?

Petit, je faisais du théâtre et du cirque et à l’adolescence, je me suis orienté vers la danse. Le chant est arrivé tardivement, à l’âge de 23 ans. Mon entourage m’a poussé dans ce sens en me disant: «Arrête de chanter les trucs des autres et écrits tes textes!». Devant la feuille blanche, je me suis lancé en ayant à l’esprit que si je le faisais, j’irais jusqu’au bout. Depuis 20 ans, je poursuis cette voie. J’ai fait partie d’un groupe à huit voix, pendant 10 ans. Cela m’a permis d’apprendre la structure musicale et de me situer dans un ensemble harmonique. C’était un groupe cosmopolite venu de tous horizons et de cultures différentes. Les rencontres étaient enrichissantes que ce soit avec le manager de Saian supa crew ou Yovo qui travaille actuellement avec Seba en local, ou encore le guitariste de Tiken Jah Fakoly… Après des tournées incroyables, nous nous sommes séparés, c’est là que j’ai quitté Paris pour venir ici.

Comment ressentez-vous cette nouvelle perspective?

Tout ce que j’ai vécu et ce que je vis actuellement est magique. Je ne vis pas de la musique mais je sais que j’ai encore de belles choses à faire. Pour le moment je me produis seul, et à mon rythme. Mon entourage d’amis musiciens, m’aide énormément. Mon album Mélange des genres a été mixé par l’ingénieur son de Naäman, que je connais depuis quelques années… L’amitié et l’amour du travail bien fait, ça se cultive. A Perpignan Seba est quelqu’un dont je suis proche et qui m’épaule dans le réseau d’artistes locaux depuis que je suis arrivé dans le département.

Comment vous diffusez-vous actuellement?

Je tourne dans l’Aude prochainement, à Elne au Tropique du papillon, puis Sirocco au mois de septembre. J’ai une boutique associative à la rue de l’Argenterie en centre-ville de Perpignan, où je vends mon album mais aussi des créations d’objets africains et des vêtements customisés, naturels et ethniques. Mon album à découvrir comporte 18 titres qui évoquent l’amour, la fraternité et le partage. Je pense que le monde se virtualise un peu trop et qu’il ne faut pas rompre le lien avec la réalité et la vie sociale. Je suis optimiste et je sais que l’humanité est capable d’ouvrir les yeux. Ce que je veux mettre en avant par l’album Mélange des genres, c’est qu’il ne faut pas se laisser gangréner par cette société individualiste.

Rédigé le 05/07/2018

Priscilla Beauclair