Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

D’une mer à l’autre. Trois journées d’échanges littéraires 

a3fb3bdf61c95067bc1354217dfe24b8.jpg

Photo © facebook festival du livre Collioure. Vaste exposition de livres en plein air, débats, rencontres, promenades dédiées aux écrivains disparus, ont accompagné un échange international chaleureux, les 7, 8 et 9 septembre.

L’écrivain Gildas Girodeau demeure le lien actif et vigilant de la rencontre qui se produit chaque année début septembre sous les platanes de la place du Général Leclerc à Collioure. C’est désormais devant la médiathèque nouvellement créée que se déroulent les débats dont le bourdonnement des échanges autour des tables littéraires constitue le fond sonore. Pour le plaisir des habitués le rituel change peu. Une soirée d’ouverture animée par l’écrivain irlandais Kevin Barry était consacrée cette année à Patrick O’Bryan avec la projection du film Master and Commandant. Sur le thème Quand la fiction rencontre l’histoire trois écrivains tenaient la vedette: Alfons Cervera venu d’Espagne, Guiomar de Grammont, née au Brésil et le biélorusse Sacha Filipenko. Hélène Aldeguer était l’auteure de bande dessinée invitée cette année avec Après le printemps, Une jeunesse tunisienne et Un chant d’amour, Israël-Palestine, une histoire française, co-écrit avec Alain Gresh.

Alfons Cervera, la dictature et la mémoire

Trois auteurs différents, par la nationalité comme par le style, étaient invités à dire l’histoire à leur manière. Guiomar de Grammont présentait Les ombres de l’Araguaia, basé sur un cahier étrange, récit d’un engagement contre la dictature dans les années 70, «interrogeant le passé d’un pays qui se veut aujourd’hui sans histoire.» Sasha Filipenko, dans Croix Rouges, son roman le plus récent, continue à questionner le passé de son pays pour mieux comprendre le présent. La mémoire est le thème central de ces écrivains trentenaires qui n’ont même pas connu l’époque de l’Union soviétique. Alfons Cervera, non pas universitaire mais boulanger qui écrit, précise: «je n’ai pas écrit une ligne sur la guerre d’Espagne, j’ai écrit sur la dictature,une des dictatures les plus atroces ». A ce sujet citons son cycle de trois livres: La couleur du crépuscule (1995), Maquis, La nuit immobile. Pour Cervera, se référant à William Faulkner «le passé est le présent» ce qui influe bien évidemment sur la manière de traiter de la mémoire. A Collioure on présentait aussi en avant-première la parution en français de son dernier ouvrage Un autre monde, consacré à la mort de sa mère.

Encore un plein succès pour ces échanges littéraires et Collioure.

Rédigé le 13/09/2018

Yvette Lucas