Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation

Pour le débat d’idées

eefaa86189506d5c9dc7f775ca622806.jpg

Une nouvelle fois, la chaîne publique France 2 se signale. Un débat y est prévu le 22 mai, soit 4 jours avant le scrutin européen, la direction a décidé de partager les listes et leurs représentantes et représentants entre principaux et secondaires. Ian Brossat, tête de liste pour le PCF se retrouve dans la seconde catégorie. Déjà la répartition est sujette à caution, mais, concernant le PCF, c’est carrément insupportable. Rappelons que début avril, la chaîne qui avait programmé un débat général sans les «petits candidats», a dû faire marche arrière. Elle récidive dans sa compulsion à vouloir faire l’élection européenne à la place des électeurs. Pourquoi le PCF, qui a deux groupes parlementaires, 7000 élus, trois eurodéputés sortants, un réseau de militants serait-il considéré comme «secondaire» ? Ian Brossat porte une parole singulière qui fait mouche, ses meetings ont du succès, plusieurs observateurs le soulignent. La chaîne d’information craindrait-elle qu’il soit trop convaincant? La protestation monte.

Il ne s’agit pas d’une affaire de chapelle, la position de la chaîne nationale est inquiétante, elle marque le refus du débat, de la confrontation. Certes, 34 listes, c’est beaucoup, mais cela ne doit pas être un prétexte à une présélection qui élimine des forces politiques manifestement présentes dans le débat politique national. C’est le cas de B. Hamon, et pourquoi mieux traiter le PS et Glucksman qui ne sont pas du tout assurés de faire 5%, ainsi que bien d’autres?

La démocratie est décidément mise à mal dans ce pays, et l’exemple vient d’en haut. Autoritarisme, limitation du droit de manifestation, répression syndicale (comme cet enseignant de Nice, ou, toujours à Nice, Geneviève Legay...), grand débat façon Macron, autant d’éléments qui dessinent une cohérence préoccupante.

Le débat sur l’Europe ne doit pas être compartimenté, il doit être large et ouvert, ses enjeux précisés, nos concitoyens y ont droit.

Rédigé le 16/05/2019

Nicole Gaspon