Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation
Sources : L'Obs

Mini-jobs", travail précaire... Etre pauvre sous Merkel

"Mini-jobs", travail précaire, douze ans après les réformes qui ont flexibilisé le marché du travail, le pays le plus riche d'Europe compte, aussi, de plus en plus de personnes en grande difficulté. Reportage.

"Moi, pauvre ?" Ulrich Arenz est stupéfait. "C'est…

séparation
Sources : Boursorama

Quand le Président Macron pratique un double discours...

Il y aurait un "Macron côté jardin" et un "Macron côté cour". Illustration à Athènes le 7 septembre : devant les caméras, le chef de l'Etat prône la solidarité. Quelques heures plus tard, à Paris, il joue la concurrence entre les États-membres. Pour…

séparation
Sources : Libération

Aide publique au développement : «La plus importante coupe budgétaire jamais connue»

Alors qu'Emmanuel Macron avait promis que cette aide atteindrait 0,7 % du revenu national brut d'ici 2030, le gouvernement a annoncé lundi une réduction de 141 millions d'euros.
Le gouvernement «tiendra la parole de la France» sur la question du déficit, confirmait lundi Gérald Darmanin, ministre des Comptes…

séparation
Sources : Libération

Pollution de l’air : le Conseil d’État enjoint au gouvernement d’agir

Mercredi, la plus haute juridiction administrative a demandé au gouvernement d’agir dans les meilleurs délais contre la pollution de l’air aux particules fines PM10 et au dioxyde d’azote. Une décision inédite pour cette instance.

 

 

séparation
Sources : L'Humanité

Loi travail. Extension du CDI de chantier, en marche vers la précarité généralisée

 

Cumulant les inconvénients sans les avantages de l’intérim et du CDD, le CDI dit de chantier ou de projet est dans les plans du gouvernement. Un contrat de travail précaire, sans durée prédéfinie, que l’employeur peut rompre à sa guise.

séparation
Sources : Le Monde

En Israël, les femmes se libèrent sur grand écran

Un événement considérable est survenu au Festival international du film de Haïfa, en octobre 2016. Trois films, réalisés par des femmes, étaient en compétition, traitant d’un même thème : la difficile coexistence entre Palestiniens et Israéliens. Pour la première fois, les premiers cessaient d’être des…

séparation
Sources : Le Monde

Xi Jimping appelle Donald Trump pour faire baisser la tension avec la Corée du Nord

Le président chinois, Xi Jinping, a plaidé auprès du président des Etats-Unis,Donald Trump, pour une solution pacifique de la crise autour du programmenucléaire nord-coréen, affirme la chaîne de télévision chinoise CCTV sur son site Internet, mercredi…

séparation

Motivés et féministes

3b18427e1c752ca25384ebeee6374110.png

Débat. Introduit par Mouss, du groupe musical, il allait loin dans l’exploration des enjeux de société.

Premier débat du Bocal, Féminisme et multiculturalisme était à l’initiative du groupe Motivés, dont on sait qu’ils ne chantent pas idiot. Beaucoup de monde s’y pressait malgré la pluie fine qui traversait le velum de l’agora. Mouss, chanteur du groupe Motivés s’y collait, aux côtés de Laurence Cohen, sénatrice du Val de Marne et dirigeante nationale du PCF. Question tchatche Mouss ne craint personne, il commençait par l’histoire de leur groupe, celle d’enfants d’un quartier populaire de Toulouse, plutôt mal partis dans la vie, qui, grâce à la musique et à des travailleuses sociales généreuses et engagées, ont pu, «acquérir leur autonomie dans la parole.» D’origine maghrébine, ils ont de même pu «se défaire du fait de subir les discriminations.» Voilà pourquoi ça ramène au féminismeet pourquoi ils tiennent à débattre lors de leurs concerts, forts de leur vécu et de leur volonté de le partager et de convaincre. Salutaire entreprise qui les a également conduits à se présenter aux élections municipales à Toulouse. Laurence Cohen réagissait la première en reliant la question du féminisme à la lutte des classes. Le Parti communiste, disait-elle, «s’est longtemps fourvoyé dans l’idée que supprimer l’oppression capitaliste entraînerait automatiquement la fin des discriminations.Pourtant il présentait des femmes aux élections alors que ces dernières n’avaient pas le droit de vote. En réalité, la question du féminisme est un combat transversal, on se bat pour l’égalité mais pas que, il n’y a pas de conquêtes sans luttes mais quand on gagne pour les femmes, c’est toute la société qui avance.» La discussion s’intensifiait, brassant une foule de sujets, la non égalité salariale, les stéréotypes, le côté dérangeant du féminisme car il touche à l’intime, les images dégradantes de la femme dans les pubs... Beaucoup pointaient les régressions sur l’IVG, sur les violences, sur les «ABC de l’égalité», tous convenant que progrès social et féminisme vont de pair. Un débat particulièrement nourri se développait à propos du multiculturalisme et ces groupes de femmes qui ne veulent discuter qu’entre elles, excluant les hommes. Certains se disaient choqués, d’autres pensant que l’entre soi peut être une étape avant d’aller vers les autres, mais il est sûr qu’exclure ne règle rien. Question subsidiaire, celle du racisme, qui pour trop de femmes signifie la double peine, d’où la nécessité de considérer la transversalité du féminisme et de l’antiracisme. In fine est venue la question des religions et de l’aliénation qui va souvent avec.

Débat sans fin, arrêté par les premiers flonflons de la fête.

Rédigé le 06/07/2017

Nicole Gaspon