Actu Média

ligne déco
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation

Motivés et féministes

3b18427e1c752ca25384ebeee6374110.png

Débat. Introduit par Mouss, du groupe musical, il allait loin dans l’exploration des enjeux de société.

Premier débat du Bocal, Féminisme et multiculturalisme était à l’initiative du groupe Motivés, dont on sait qu’ils ne chantent pas idiot. Beaucoup de monde s’y pressait malgré la pluie fine qui traversait le velum de l’agora. Mouss, chanteur du groupe Motivés s’y collait, aux côtés de Laurence Cohen, sénatrice du Val de Marne et dirigeante nationale du PCF. Question tchatche Mouss ne craint personne, il commençait par l’histoire de leur groupe, celle d’enfants d’un quartier populaire de Toulouse, plutôt mal partis dans la vie, qui, grâce à la musique et à des travailleuses sociales généreuses et engagées, ont pu, «acquérir leur autonomie dans la parole.» D’origine maghrébine, ils ont de même pu «se défaire du fait de subir les discriminations.» Voilà pourquoi ça ramène au féminismeet pourquoi ils tiennent à débattre lors de leurs concerts, forts de leur vécu et de leur volonté de le partager et de convaincre. Salutaire entreprise qui les a également conduits à se présenter aux élections municipales à Toulouse. Laurence Cohen réagissait la première en reliant la question du féminisme à la lutte des classes. Le Parti communiste, disait-elle, «s’est longtemps fourvoyé dans l’idée que supprimer l’oppression capitaliste entraînerait automatiquement la fin des discriminations.Pourtant il présentait des femmes aux élections alors que ces dernières n’avaient pas le droit de vote. En réalité, la question du féminisme est un combat transversal, on se bat pour l’égalité mais pas que, il n’y a pas de conquêtes sans luttes mais quand on gagne pour les femmes, c’est toute la société qui avance.» La discussion s’intensifiait, brassant une foule de sujets, la non égalité salariale, les stéréotypes, le côté dérangeant du féminisme car il touche à l’intime, les images dégradantes de la femme dans les pubs... Beaucoup pointaient les régressions sur l’IVG, sur les violences, sur les «ABC de l’égalité», tous convenant que progrès social et féminisme vont de pair. Un débat particulièrement nourri se développait à propos du multiculturalisme et ces groupes de femmes qui ne veulent discuter qu’entre elles, excluant les hommes. Certains se disaient choqués, d’autres pensant que l’entre soi peut être une étape avant d’aller vers les autres, mais il est sûr qu’exclure ne règle rien. Question subsidiaire, celle du racisme, qui pour trop de femmes signifie la double peine, d’où la nécessité de considérer la transversalité du féminisme et de l’antiracisme. In fine est venue la question des religions et de l’aliénation qui va souvent avec.

Débat sans fin, arrêté par les premiers flonflons de la fête.

Rédigé le 06/07/2017

Nicole Gaspon