Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation
Sources : L'Obs

Mini-jobs", travail précaire... Etre pauvre sous Merkel

"Mini-jobs", travail précaire, douze ans après les réformes qui ont flexibilisé le marché du travail, le pays le plus riche d'Europe compte, aussi, de plus en plus de personnes en grande difficulté. Reportage.

"Moi, pauvre ?" Ulrich Arenz est stupéfait. "C'est…

séparation
Sources : Boursorama

Quand le Président Macron pratique un double discours...

Il y aurait un "Macron côté jardin" et un "Macron côté cour". Illustration à Athènes le 7 septembre : devant les caméras, le chef de l'Etat prône la solidarité. Quelques heures plus tard, à Paris, il joue la concurrence entre les États-membres. Pour…

séparation
Sources : Libération

Aide publique au développement : «La plus importante coupe budgétaire jamais connue»

Alors qu'Emmanuel Macron avait promis que cette aide atteindrait 0,7 % du revenu national brut d'ici 2030, le gouvernement a annoncé lundi une réduction de 141 millions d'euros.
Le gouvernement «tiendra la parole de la France» sur la question du déficit, confirmait lundi Gérald Darmanin, ministre des Comptes…

séparation
Sources : Libération

Pollution de l’air : le Conseil d’État enjoint au gouvernement d’agir

Mercredi, la plus haute juridiction administrative a demandé au gouvernement d’agir dans les meilleurs délais contre la pollution de l’air aux particules fines PM10 et au dioxyde d’azote. Une décision inédite pour cette instance.

 

 

séparation
Sources : L'Humanité

Loi travail. Extension du CDI de chantier, en marche vers la précarité généralisée

 

Cumulant les inconvénients sans les avantages de l’intérim et du CDD, le CDI dit de chantier ou de projet est dans les plans du gouvernement. Un contrat de travail précaire, sans durée prédéfinie, que l’employeur peut rompre à sa guise.

séparation
Sources : Le Monde

En Israël, les femmes se libèrent sur grand écran

Un événement considérable est survenu au Festival international du film de Haïfa, en octobre 2016. Trois films, réalisés par des femmes, étaient en compétition, traitant d’un même thème : la difficile coexistence entre Palestiniens et Israéliens. Pour la première fois, les premiers cessaient d’être des…

séparation
Sources : Le Monde

Xi Jimping appelle Donald Trump pour faire baisser la tension avec la Corée du Nord

Le président chinois, Xi Jinping, a plaidé auprès du président des Etats-Unis,Donald Trump, pour une solution pacifique de la crise autour du programmenucléaire nord-coréen, affirme la chaîne de télévision chinoise CCTV sur son site Internet, mercredi…

séparation

J’ai mal à ma démocratie

61d6fffccdb803082f867fdb4d3b7216.jpg

La magie du verbe va de concert avec le poids des images, très-très loin des réalités. La preuve par Macron !

Pour lui offrir une majorité fracassante au Parlement : l’entourloupe, le bourrage de crâne, et le plein des urnes avec tous les zozos qui pensent avoir rencontré le Jupiter du XXIe siècle.

Je suis toujours surpris de voir des amis, des relations auxquels je croyais une base assez sûre de conscience politique se laisser embarquer dans une aventure qui sent depuis le début son coup fourré, son vide idéologique, et ses compromissions bien peu camouflées avec la finance, le grand capital, comme il disait Marchais.

Il paraît qu’une nouvelle ère politique s’ouvre...

Le matin

J’écris ces lignes en ce dimanche matin de premier tour dont je crains un peu les résultats et dans le même temps (comme il dit Jupiter) je mesure l’étendue des occasions manquées.

Comme s’il avait été trop simple de penser à s’unir, de penser collectif, efficacité, solidarité, de répondre aux besoins sociaux gigantesques qui assaillent la population laborieuse de ce pays, de prendre en compte l’attente lucide, clairvoyante de ceux qui ont combattu la politique réactionnaire des Hollande-Valls-El Khomri. On verra ce soir l’état de la situation, les meubles sauvés ou pas. On pourra dire merci à tous ceux qui, le courage en bandoulière, mènent le combat (sans magie, sans média ou si peu), je parle des insoumis de toujours, de ceux qui ont fait des intérêts de la classe ouvrière le prisme de leur activité. Pas de ceux qui parfois après des vies bien tranquillettes découvrent que l’insoumission peut être une marque qui fait vendre à condition d’aboyer plus fort que les autres.

On devra aussi se préparer aux luttes immédiates. Parce que la magie va bientôt finir d’opérer. Le retour au réel va être brutal. Mais plutôt que de faire des plans foireux sur un proche avenir tristounet, je préfère suspendre ma plume quelques heures et attendre le verdict provisoire de ce premier tour.

19 heures

Les chiffres de participation sont ridiculement bas. Ça ne présage rien de bon. Après un Jupiter par défaut, l’Olympe peuplée de traîtres de tous bords ? Je fais une allergie aux dieux... J’attends. Ces soirées électorales à la télé devraient servir en cours de philosophie à faire comprendre aux étudiants ce qu’est le temps. Dans trente minutes les résultats, dans dix minutes, dans deux minutes... Le temps, le vide inexorable avant l’inconnu...

20 heures

L’inconnu est connu. Ce sera du Jupiter partout, ou presque. Du Jupiter jeune, de droite, de gauche (pourquoi tu tousses ?), de la société civile (une expression qui fait la fortune des jupiteriens, parce qu’elle est le signe d’une virginité politique pleine de vide). Des Macron boys and girls comme s’il en pleuvait.

Qu’un électeur sur deux ait refusé de participer à la mascarade est un signe fort sur lequel les commentateurs patentés passent très vite. La démocratie est malade : avec un président élu par défaut, des troupes de godillots qui devraient commencer leur législature en renonçant à leurs pouvoirs pour donner au gouvernement le droit de légiférer par ordonnance et un peuple que le pouvoir se satisfait de mettre hors-jeu.

Demain

Les mois qui viennent sont pleins de promesses... de luttes... et à Perpignan, ça ne tardera pas puisqu’une manif est programmée pour le 19 juin

PS. Dans le billet d’humeur précédent une lectrice fidèle me fait remarquer que je me suis « enduit » d’erreur en confondant le noces de Cana (Jésus y a transformé l’eau en vin) et le miracle de la multiplication des pains pour nourrir le peuple qui l’accompagnait (sans rapport avec Cana). Je la remercie de m’aider à revoir ma Bible. Et je me dis que ce Jésus qui a le souci de nourrir son monde, a des qualités qui manquent cruellement au Jupiter de l’Elysée: lui il ne cherche qu’à multiplier l’oseille pour ceux qui en sont delà gavés.

Rédigé le 15/06/2017

Jean-Marie Philibert