Actu Média

ligne déco
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation

L’ascenseur

bce0f53f508a71889d2fcdb490698c4b.jpg

Les ascenseurs sont des créations relativement récentes et il a fallu la fée électricité pour les généraliser. Depuis cet équipement moderne a connu une fortune pratique, mais aussi métaphorique certaine. Je vous rappellerai «l’ascenseur social » qui, pour beaucoup, a contribué à nous faire ce que nous sommes: nous avons entrebâillé la porte pour sortir du populo (elle est d’ailleurs en train de repartir dans l’autre sens). Il y a une autre image à laquelle je souhaite m’attacher parce qu’elle peut se lire à tous les niveaux: mise en œuvre plus souvent elle mettrait de l’huile dans les rouages sociaux, politiques, économiques, humains. Elle pourrait même contribuer très grandement à enrichir ce qui fait le sel, le piment, la richesse des relations humaines: c’est «le renvoi d’ascenseur».

Le renvoi d’ascenseur

Vous avez profité de l’ascenseur qui vous a propulsé en quelques instants au quinzième étage, vous savez qu’au rez-de-chaussée ils sont très nombreux à attendre, vous vous pressez pour renvoyer l’ascenseur le plus rapidement possible à ceux qui en ont le plus besoin et qui patientent, embarqués que nous sommes ensemble dans un monde difficile où l’attention aux autres devrait être le fondement de l’humanité. Au-delà du civisme élémentaire, il faut y voir les prémices d’une solidarité plus que souhaitable. Et cela d’autant plus que vous pouvez être redevable, et sans doute reconnaissant, à ceux qui attendent l’ascenseur, d’un geste qu’ils ont fait pour vous.

La générosité élémentaire enseigne le renvoi d’ascenseur!

Et puis il y a ceux, que vous avez repérés, qui ne veulent l’ascenseur que pour eux; ils vous toisent, tirent une gueule sinistre comme un jour d’hiver au Danemark. Ils baignent, comme dirait Marx «dans les eaux glacées des calculs égoïstes»

L’escalier suffira

Le renvoi d’ascenseur n’est pas neutre politiquement: ma petite expérience socio-politico-syndicale me conduit à rappeler que la droite et la gauche n’ont pas la même philosophie du renvoi d’ascenseur. Pour la droite pas besoin d’ascenseur un simple escalier suffira pour tous ceux que la providence divine a condamnés à vivre modestement, pour la gauche, on fera un petit effort, proportionnel à l’attachement aux valeurs progressistes de justice et de solidarité qui vous animent.

Vérification immédiate avec le projet de loi travail actuellement en discussion: le Macron se targue de l’imposer par ordonnances! Il ne veut pas se rappeler que parmi les nombreuses voix qui l’ont élu, beaucoup l’ont fait pour éviter au pays une aventure fascisante, mais sans adhérer véritablement à son programme réactionnaire; qu’il y en a un grand nombre qui considère que la casse du code du travail est tout sauf une priorité. En bonne logique il serait sans doute bienvenu de leur renvoyer l’ascenseur, de ne pas leur faire subir une double peine: celle d’un choix douloureux par défaut et celle consécutive d’une cure durable de régression-répression sociale.

L’ascenseur social: en panne!

Mais chez le Macron, la régression-répression sociale est une nature profonde construite sur une observation «fineet complexe » de la société, des gens et des gares:«Une gare, c’est un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien parce que c’est un lieu où l’on passe, un lieu que l’on partage…» Mais oui, il l’a dit (à Paris à l’inauguration de la station F, le 29 juin). Il réservera l’ascenseur à ceux qui réussissent.

Pour tous les autres, les riens, un écriteau ornera la cage d’escalier lugubre, qui n’a pas été repeinte depuis des lustres: «L’ASCENSEUR SOCIAL EST EN PANNE: PRIERE, ESPECES DE FEIGNASSES, DE PRENDRE L’ESCALIER!»

Combattre le mépris, profiter des outils modernes de la civilisation, refuser l’exclusion du plus grand nombre et prendre un ascenseur qui marche: tout un programme! «Nous ne sommes rien, soyons…»

Rédigé le 20/07/2017

Jean-Marie Philibert