Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation
Sources : L'Obs

Mini-jobs", travail précaire... Etre pauvre sous Merkel

"Mini-jobs", travail précaire, douze ans après les réformes qui ont flexibilisé le marché du travail, le pays le plus riche d'Europe compte, aussi, de plus en plus de personnes en grande difficulté. Reportage.

"Moi, pauvre ?" Ulrich Arenz est stupéfait. "C'est…

séparation
Sources : Boursorama

Quand le Président Macron pratique un double discours...

Il y aurait un "Macron côté jardin" et un "Macron côté cour". Illustration à Athènes le 7 septembre : devant les caméras, le chef de l'Etat prône la solidarité. Quelques heures plus tard, à Paris, il joue la concurrence entre les États-membres. Pour…

séparation
Sources : Libération

Aide publique au développement : «La plus importante coupe budgétaire jamais connue»

Alors qu'Emmanuel Macron avait promis que cette aide atteindrait 0,7 % du revenu national brut d'ici 2030, le gouvernement a annoncé lundi une réduction de 141 millions d'euros.
Le gouvernement «tiendra la parole de la France» sur la question du déficit, confirmait lundi Gérald Darmanin, ministre des Comptes…

séparation
Sources : Libération

Pollution de l’air : le Conseil d’État enjoint au gouvernement d’agir

Mercredi, la plus haute juridiction administrative a demandé au gouvernement d’agir dans les meilleurs délais contre la pollution de l’air aux particules fines PM10 et au dioxyde d’azote. Une décision inédite pour cette instance.

 

 

séparation
Sources : L'Humanité

Loi travail. Extension du CDI de chantier, en marche vers la précarité généralisée

 

Cumulant les inconvénients sans les avantages de l’intérim et du CDD, le CDI dit de chantier ou de projet est dans les plans du gouvernement. Un contrat de travail précaire, sans durée prédéfinie, que l’employeur peut rompre à sa guise.

séparation
Sources : Le Monde

En Israël, les femmes se libèrent sur grand écran

Un événement considérable est survenu au Festival international du film de Haïfa, en octobre 2016. Trois films, réalisés par des femmes, étaient en compétition, traitant d’un même thème : la difficile coexistence entre Palestiniens et Israéliens. Pour la première fois, les premiers cessaient d’être des…

séparation
Sources : Le Monde

Xi Jimping appelle Donald Trump pour faire baisser la tension avec la Corée du Nord

Le président chinois, Xi Jinping, a plaidé auprès du président des Etats-Unis,Donald Trump, pour une solution pacifique de la crise autour du programmenucléaire nord-coréen, affirme la chaîne de télévision chinoise CCTV sur son site Internet, mercredi…

séparation

Pujolino et Lorentino  

5368de641dc3208d041f1aeb3535c573.jpg

La ville de Perpignan bruisse à intervalles réguliers de propos peu encourageants quant à sa vitalité, son animation, son dynamisme. Face à face des élus (de droite) pétris d’autosatisfaction, qui sont aux commandes depuis tellement de lustres que cela ressemble à une dynastie, de père en fils, puis en héritiers désignés (les mêmes à quelques variantes et quelques transfuges près), en face une population, partagée entre clientélisme, galère, abnégation et rouspétance, mais où la fibre politique et critique reste faiblarde. Les initiatives syndicales, sociales, culturelles y sont en général bien entendues, mais l’incapacité à intervenir politiquement sur les problèmes de la ville me semble, et je le déplore, notoire!

Ils agissent: aïe-aïe-aïe

Les municipalités, quasi identiques et successives, ont toujours été assez malines pour prendre les trains de la critique en marche et laisser croire qu’elles savaient écouter les concitoyens, les électeurs et les clients: il en va ainsi des récriminations devant la désolation qui depuis plusieurs années s’est emparée du centre ancien. Ils sont désolés. Ils ne sont pas responsables. Mais ils vont agir! Ils agissent déjà… La preuve: le stationnement payant privatisé dont les tarifs flambent.

Le seul problème avec eux, c’est que plus ils agissent, moins ça se voit, à l’image du quartier de la Gare, quartier vivant et animé, facteur de mixité sociale et de commerces variés et bien tenus, devenu sinistre, désert, aux rideaux tirés. La vieille ville, Saint-Jacques, Saint-Mathieu, La Réal, Saint-Jean, c’est du plombé dans la désespérance! Même la Loge, la Place de la République: aux premières heures d’obscurité, courage fuyons!

Le pittoresque perpignanais

Je ne dénigrerai pas tout ce qui a été fait: l’Archipel est une réalisation et une institution intéressantes (mais à quel prix pour nos finances publiques), le nouveau musée n’est pas mal non plus… Mais quelques satisfactions ne font pas oublier des tonnes de déceptions, des réalisations plus que contestables, des parkings souterrains définitivement inondés, une dalle Arago insipide, des destructions à tout-va au mépris des règles, des jardins publics entretenus… quand on y pense, une gare-centre du monde en capilotade, une voirie pleine de trous et de crottes. Enfin des ghettos qui perdurent où l’habitat insalubre abrite toutes les détresses humaines. Et maintenant, en prime, le vide urbain! Le pittoresque perpignanais!

Mais tout ça c’est du passé! Promis! Juré! Une nouvelle tramontane va balayer les miasmes de nos désespoirs. Perpignan va revivre, son histoire va ressusciter, son avenir va éclater. Vous allez voir ce que vous allez voir! Que le spectacle commence!

Quel spectacle!

Sur la scène du théâtre (ou de l’amphi-théâtre), on ne sait plus très bien, deux duettistes, artistes italiens, Pujolino et Lorentino qui sont mondialement reconnus pour la maîtrise du pipeau, pour l’autopromotion chronique, pour le baratin touzazimut, pour la prestidigitation, Ils sont à la fois complices et rivaux, ils adorent être aimés, courtisés et obéis. Ce sont des comédiens hors pair!

Oyez, bonnes gens, la harangue de présentation de leur prochain spectacle (la ville est un théâtre, non un amphithéâtre):«Perpignanaises et nais, Vous n’allez pas en croire vos yeux, grâce à notre géniale collaboration de maire et de président d’université, nous allons transformer, comme par magie, votre ville tristounette en cité de rêve super dynamique par l’implantation d’une jeunesse étudiante dorée, bien élevée, studieuse dans des locaux qui combineront le modernisme le plus extrême, les formes les plus surprenantes avec les vestiges moyenâgeux les plus authentiques. Cette jeunesse-là, elle apportera le pognon, la beauté, la joie de vivre, la culture. Perpignan sera le nouveau Nice, le nouveau Cannes, le nouvel Avignon. Sur la scène du monde il faudra compter avec Perpignan-gnan-gnan. Parce que tout est théâtre ou amphithéâtre, nous serons tous sur scène, ensemble, pour le spectacle du siècle, l’apothéose de Lorentino et Pujolino!»

Rédigé le 16/11/2017

Jean-Marie Philibert