Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation
Sources : L'Obs

Mini-jobs", travail précaire... Etre pauvre sous Merkel

"Mini-jobs", travail précaire, douze ans après les réformes qui ont flexibilisé le marché du travail, le pays le plus riche d'Europe compte, aussi, de plus en plus de personnes en grande difficulté. Reportage.

"Moi, pauvre ?" Ulrich Arenz est stupéfait. "C'est…

séparation
Sources : Boursorama

Quand le Président Macron pratique un double discours...

Il y aurait un "Macron côté jardin" et un "Macron côté cour". Illustration à Athènes le 7 septembre : devant les caméras, le chef de l'Etat prône la solidarité. Quelques heures plus tard, à Paris, il joue la concurrence entre les États-membres. Pour…

séparation
Sources : Libération

Aide publique au développement : «La plus importante coupe budgétaire jamais connue»

Alors qu'Emmanuel Macron avait promis que cette aide atteindrait 0,7 % du revenu national brut d'ici 2030, le gouvernement a annoncé lundi une réduction de 141 millions d'euros.
Le gouvernement «tiendra la parole de la France» sur la question du déficit, confirmait lundi Gérald Darmanin, ministre des Comptes…

séparation
Sources : Libération

Pollution de l’air : le Conseil d’État enjoint au gouvernement d’agir

Mercredi, la plus haute juridiction administrative a demandé au gouvernement d’agir dans les meilleurs délais contre la pollution de l’air aux particules fines PM10 et au dioxyde d’azote. Une décision inédite pour cette instance.

 

 

séparation
Sources : L'Humanité

Loi travail. Extension du CDI de chantier, en marche vers la précarité généralisée

 

Cumulant les inconvénients sans les avantages de l’intérim et du CDD, le CDI dit de chantier ou de projet est dans les plans du gouvernement. Un contrat de travail précaire, sans durée prédéfinie, que l’employeur peut rompre à sa guise.

séparation
Sources : Le Monde

En Israël, les femmes se libèrent sur grand écran

Un événement considérable est survenu au Festival international du film de Haïfa, en octobre 2016. Trois films, réalisés par des femmes, étaient en compétition, traitant d’un même thème : la difficile coexistence entre Palestiniens et Israéliens. Pour la première fois, les premiers cessaient d’être des…

séparation
Sources : Le Monde

Xi Jimping appelle Donald Trump pour faire baisser la tension avec la Corée du Nord

Le président chinois, Xi Jinping, a plaidé auprès du président des Etats-Unis,Donald Trump, pour une solution pacifique de la crise autour du programmenucléaire nord-coréen, affirme la chaîne de télévision chinoise CCTV sur son site Internet, mercredi…

séparation

C’est magique !

0f4ae0efc17c43f7a7a29aefaffa7c5b.jpg

Pendant des décennies vous avez enseigné à des jeunes d’un peu tous les milieux le français: vous avez eu largement le temps de mesurer les difficultés du métier, les obstacles que vous rencontriez, la très grande richesse des adolescents qui vous entouraient. Vous avez ressenti l’évolution de la relation pédagogique qui était étroitement dépendante de l’évolution des jeunes et des contextes sociaux dans lesquels ils étaient engagés à conquérir leur autonomie. Vous avez très vite compris que la crise sociale dans laquelle nous étions embarqués allait compliquer leur vie, leur avenir et vous rendre la tâche plus ardue. Mais un certain sens de votre engagement vous a incité à la poursuivre, à maintenir votre niveau d’exigence, à ne jamais céder à quelque forme que ce soit de renoncement, même ténu, même partiel.

Vous ne vous êtes pas laissé prendre au chant des sirènes des ministres successifs qui trouvaient qu’il fallait vous moderniser, vous adapter et en rabattre sur vos ambitions… d’un autre âge.

Vous rendre la vie difficile

Ils ont pourtant tout fait pour vous rendre la vie plus difficile: ils vous ont confié plus d’élèves dans des classes plus lourdes, dans les collèges ou lycées souvent pléthoriques. Ils ont tenté de mettre l’institution au pas en imaginant de petits chefs dociles … pour enseignants indociles. Ce travail n’a séduit que quelques hurluberlus en mal de promotion.

Parce que vous étiez les fauteurs de trouble, ceux qui empêchaient la réussite du plus grand nombre, ceux qui bloquaient la démocratisation de l’école, ceux qui ne savaient pas suffisamment dialoguer avec les parents, parce que vous étiez corporatistes, fonctionnaires et même parfois, horreur!, syndicalistes, tous les pouvoirs politiques, y compris ceux pour lesquels vous aviez voté ont voulu vous faire la leçon, vous mettre au pas, décider pour vous de presque tout, en multipliant les directives en tous genres qui ne servent à rien… Avec un résultat très mitigé! Vous êtes parvenus à préserver des pans entiers de l’institution au point d’en avoir protégé le niveau d’exigence et de la garder comme maillon encore tangible de la construction du lien social, y compris dans des zones où il se tend dangereusement.

Les manœuvres vazelinesques

Vous avez eu parfois l’illusion que vous n’étiez pas loin de vous faire comprendre, que certains ministres pouvaient revenir sur les projets les plus nocifs… Vous avez fait l’expérience qu’il ne s’agissait encore une fois que d’une manœuvre vazelinesque : vous cajoler pour… sois correct, Jean-Marie.

Eh bien! Encore une bonne nouvelle, avec Macron, avec Blanquer et leur premier ministre transparent, ça continue comme avant. On vous zen…tourloupe! Quelques mesures qui ne coûtent rien pour revenir sur les bêtises de l’équipe de branques précédente, du redéploiement de quelques postes pour faire croire que l’on va enfin s’attaquer aux difficultés dans les CP des zones difficiles. Avec l’espoir d’endormir la vigilance et puis l’attaque frontale: elle a deux visages, la préparation de la prochaine rentrée avec une nouvelle et massive chasse aux postes (nous aurons l’occasion d’en reparler) et surtout l’arme absolue contre toutes les difficultés que vous avez rencontrées, que vous rencontrez, que vous rencontrerez, le Conseil Scientifique.

La pierre blanche

C’est un truc que le Ministre veut marquer d’une pierre blanche, qui réunit de grands savants, spécialistes des sciences cognitives, qui savent tout sur le cerveau, ses mécanismes, ses forces, ses faiblesses. Ils en savent tellement qu’ils vont régler tous les problèmes, décider des protocoles à suivre en classe, des manuels, de la formation des enseignants, du traitement du «handicap, des inégalités», termes curieusement rapprochés. Il travaillera, ouvrez vos oreilles, sur la «métacognition», Dehaene dixit. C’est le chef de la bande, la coqueluche du Ministre…et un petit copain de l’Institut Montaigne, officine de droite pour nous empapaouter profond.

Et voilà la messe est dite, l’avenir est à la science… ou au renouveau imparable de la pensée magique.

Vous prenez alors conscience que vous avez été un couillon pendant quarante ans ! Mais vous vous jurez de le rester.

Rédigé le 18/01/2018

Jean-Marie Philibert