Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Printemps ?

4d4c5f633616e17b77606a12b0432979.jpg

La manifestation du 15 mars qui a vu dans les rues de Perpignan autour de 2000 retraités et un bon millier de personnels des EHPAD a été comme un petit coup de printemps, dans un contexte social qui aurait pu sembler atteint de sinistrose, devant des attaques sociales tous azimuts.

Une fatalité inexorable

Le code du travail mis à mal, les ordonnances assassines sur la loi travail, une majorité de godillots à l’Assemblée nationale, des annonces mortifères pour les services publics, une combativité syndicale émoussée, les jeunes à la peine ( avec le parcours sup fait pour leur rendre plus difficile encore l’entrée en université), les écoles ponctionnées (en particulier dans le monde rural), les poches des retraités vidées ( merci la CSG) au prétexte qu’avec 1200 euros par mois ils vivraient mieux que les actifs: tout cela dessine un paysage que le bourrage médiatique quotidien contribue à présenter comme une fatalité inexorable.

Souffrir

Vous êtes nés pour souffrir, alors souffrez… et vous n’avez pas fini. Ils vous en préparent de toutes les couleurs. Vous rouspétez, vous criez: The voice sublime les cris que vous pouvez pousser… mais il est prévu de ne rien changer, si ce n’est en pire. Vous êtes ringards, d’un autre monde… Il faut vous adapter, vous soumettre à la maestria d’un prodige sponsorisé par les banques qui nous la refait dans le genre sauveur suprême.

Les riches, eux, respirent et envisagent sereinement l’avenir, la presse ne cesse de disserter sur l’étendue de leurs richesses sans y voir le moindre anachronisme. Par contre lorsque, vous, vous regimbez, immédiatement ils vont vous faire la leçon.

Les moments de lucidité

Et puis il y a des moments de lucidité qui font du bien, parce qu’ils ne prennent pas complètement au sérieux ce pouvoir. Ainsi ces lycéens, visités par le ministre de l’Éducation affublé de Brigitte Macron, à laquelle ils crient dans un rire provocateur: «Brigitte épouse-moi!», comme si la rencontre providentielle avec Brigitte, la fée du président, pouvait leur assurer le même avenir qu’à un de ses anciens élèves.

Ainsi ces images d’universités qui bougent (Toulouse, Montpellier…), mais chut! Il ne faut pas en parler. Évitez la contagion! L’ordre vient d’en haut. Je répète: évitez la contagion! Pas de Mai 2018!

Et puis mes camarades, retraités, pensionnés, mal payés de vos efforts, fatigués peut-être, mais combatifs, c’est sûr! Vous qui avez marché, pour certains en 68… puis en 95, en 2000, en 2003, en 2016… Depuis plusieurs mois déjà vous tiriez la sonnette d’alarme, en mars, en septembre, en vain. Alors là vous avez mis le paquet, des milliers dans toute la France et vous vous dites prêts à continuer, d’abord le 22 mars, et puis après s’il le faut, sur des questions qui pour vous sont essentielles votre pouvoir d’achat, l’augmentation de vos retraites rabotées régulièrement, le droit à une retraite solidaire pour les générations à venir. Mais aussi la santé, les services publics…

Notre patrimoine génétique

«En marche!» qu’ils se disent…La marche en avant, c’est nous, c’est vous qui l’incarnez avec tous les travailleurs de ce pays qui retrouvent là leur patrimoine génétique: il a pour noms, l’action, la rue, l’unité, la détermination, l’organisation, le syndicalisme, la solidarité, l’invention (observons attentivement ce que les cheminots nous préparent). Des surprises sont à venir!

Nous allons faire l’expérience que cette marche-là, parmi ses autres vertus, peut contribuer à lever les verrous politiques qui gênent la construction des perspectives progressistes. Ce serait, ce sera (?) la cerise sur le gâteau!

Rédigé le 23/03/2018

Jean-Marie Philibert.