Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

La surdité et son remède

9f5539782763063b722b1aa49897128e.jpg

Serait-ce une donnée génétique de tout gouvernement? La disparition lente, inexorable, d’un sens pourtant très utile à la vie en commun, l’ouïe. Alors que des publicités alléchantes n’arrêtent pas de tenter de vous convaincre que la surdité due à l’âge a tout à fait trouvé son maître(un petit appareil quasiment invisible qui vous permettra de retrouver l’oreille de vos vingt ans), les gouvernements, eux, semblent être en dehors de ce progrès et deviennent de plus en plus sourds à toute expression d’une revendication sociale.

Tout avaler

Serait-ce le signe d’un vieillissement emblématique et inexorable d’un système politique incapable de répondre aux besoins populaires? Ne parlons pas des gouvernements autoritaires, sourds par nature à tout ce qu’un peuple peut dire, mais même dans les gouvernements dits démocratiques, la surdité est de règle, comme si le fait de glisser un bulletin dans l’urne de temps à temps signifiait votre capacité à avaler toutes les couleuvres, tous les reniements, toutes les régressions possibles et imaginables, bien sûr déguisés en réformes incontournables.

Je ne reculerai pas

Dans le cas actuel l’argument est immédiat, péremptoire et sans appel. Jupiter nous assène qu’il a été élu, qu’il a dit ce qu’il ferait (même s’il fait bien au-delà de ce qu’il a dit), donc vos gueules les mouettes. Obéissance à tous les étages : les députés bien sûr, les organisations syndicales, les médias, les français moyens, les fonctionnaires, les retraités, les jeunes, les vieux. Il rêve de soumettre cette valetaille sans idées à la clairvoyance de son esprit nourri aux meilleures sources, celles de la banque, de l’enseignement privé, de l’ENA et de l’ambition forcenée d’un Napoléon aux petits pieds. Vous pouvez hurler... je ne vous entends plus sur ma hauteur olympienne. Je ne parle qu’aux plus grands.

Je ne reculerai pas

Il oublie un fondement de l’histoire politique et sociale qui se vérifie incontournablement : l’arrogance des nantis pour avoir une quelconque crédibilité se doit d’être proportionnelle à la souplesse d’échine de la population non nantie. Et l’histoire nous apprend à longueur de pages qu’ici, en France, la souplesse d’échine n’a que peu d’adeptes... Il oublie que dans la lignée des grands stratèges, il n’a jamais suffi d’être droit dans ses bottes, il n’a jamais suffi d’être sûr d’avoir raison, il n’a jamais suffi d’avoir le verbe haut, des courtisans en vénération et une armée de CRS pour gouverner.

Je ne reculerai pas

Dire et répéter à satiété: je ne reculerai pas, je ne reculerai pas, je ne reculerai pas, tient uniquement de la méthode Coué qui consiste, expliquons la lui, à dire ce que l’on voudrait croire vrai et réel, pour que le disant on le croit soi-même vrai et surtout on en persuade ceux qui vous écoutent de façon à les obliger à fermer définitivement leurs gueules et à prendre un mensonge pour une vérité. Le tour est joué. Je t’embrouille et j’ai gagné.

Mais c’est oublier que le peuple dans sa grande sagesse et dans sa longue expérience a su se trouver des armes incomparablement plus puissantes que les tours de passe-passe d’un blanc-bec des beaux quartiers. Il prend le temps! Il s‘organise. Il se rassemble. Il manifeste. Il secoue le cocotier. Il avance avec sa joie de vivre, son besoin de vivre, ses aspirations à la justice, à la solidarité, à la démocratie. Il n’a pas des puissants à servir, des financiers à cajoler, des riches à enrichir un peu plus. Sa seule contrainte, c’est son infinie liberté à être le peuple divers et riche de ses espoirs, à y croire, y compris dans les pires moments, à payer s’il le faut le prix pour cela.

Une fée

Il est accompagné, depuis la nuit des temps, d’une amie qui ne l’abandonne pas et qui peut, sinon tout, au moins beaucoup, elle a pour nom la fée obstination. Elle a vaincu plus d’une surdité.

Rédigé le 26/04/2018

Jean-Marie Philibert