Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Sus à l’hubris

7d5548798f082b52bb39a757774dc3f7.jpg

Rendons à Collomb ce qui est à Collomb : je crois que c’est lui qui à propos, de Macron, a ressuscité une vieille lune de la mythologie grecque : la notion d’hubris. C’était avant d’aller au bout de sa démission qu’il évoquait cette divinité que l’on peut traduire par démesure pour mettre en garde le président sur les dérives dont il est de plus en plus responsable. C’est la folie imprudente des hommes tentés de rivaliser avec les dieux.

Avec sa référence à Jupiter, à la verticalité du pouvoir, l’Emmanuel a commencé très tôt après son élection : dans son for intérieur il a dû considérer le choix des Français comme une décision surnaturelle où les puissances célestes ont voulu lui donner un destin hors du commun.

Il dé…mesure

Et maintenant, plus ça va, plus il «dé…mesure», au point que dans son entourage immédiat c’est courage fuyons. Après Hulot, Flessel, Collomb… d’autres suivront. Même la Bribri, d’après un journaliste qui écoute aux portes, lui aurait passé une avoinée.

Ce n’est pas la visite qu’il a rendue au Général sur sa tombe à Colombey qui le guérira, bien au contraire, de cette folie-là : Mongénéral avait fait de l’hubris la clef de voute de son pouvoir, il avait trouvé une bande de godillots arrivistes pour le soutenir, et des électeurs qui s’étaient laissés berner. Comme lui !

Sortir de la cuisse de Jupiter

D’ailleurs à la sortie du cimetière, à des retraités qui l’apostrophaient, il n’a pu s’empêcher de faire la leçon en reprenant les paroles supposées de Mongénéral. «Dans un pays comme la France, on peut tout dire, tout faire, mais on ne se plaint pas et ça ira beaucoup mieux... Me plains-je ?».

Cette nouvelle atteinte d’hubris s’ajoute à une série interminable de propos méprisants pour beaucoup de ceux qui, comme lui, n’ont pas la chance et la prédestination d’être sortis de la cuisse de Jupiter : les ouvrières illettrées de Bretagne, les riens qui fréquentent les gares, les fainéants qui manifestent, les Gaulois réfractaires... Ceux-là au moins sont tranquilles, l’hubris ne les menace pas.

Je m’interroge : dans une action politique rationnelle avec des citoyens qui a priori ne sont pas tous des imbéciles, n’est-ce pas une erreur manifeste que de ponctuer son action par de telles marques de mépris pour des gens qui peut-être ont voté pour vous.

Sot et prétentieux

Macron, moins intelligent qu’il veut le paraître ? Peut-être! Macron et la certitude qu’il est d’une engeance supérieure au bon peuple ? Certainement ! Mais un peu couillon et prétentieux, ça peut très bien aller ensemble. Observons le comportement de tous les puissants, les vrais, et tous les autres, ceux qui se la jouent puissants d’un jour, de quelques jours, ceux qui considèrent que leurs tas d’or ou leurs comptes en banque (dans un paradis fiscal de préférence) les rendent plus égaux que les autres : l’hubris les guette et souvent les emporte inexorablement.

Quand l’hubris gangrène tout un système, on a quelque chose qui ressemble au capitalisme triomphant, où l’hubris de quelques-uns se nourrit de l’aliénation, de la sueur et de la souffrance du plus grand nombre.

Je vous épargnerai le tour du monde de tous les hubristes qui prolifèrent...

De l’hubris à la némésis

Nous n’avons plus le secours des dieux grecs pour châtier les hubristes d’aujourd’hui.

Pour ces dzzzieux-là l’homme qui commettait l’hubris était coupable de vouloir plus que la juste mesure que sa part de destin lui avait attribuée, il était donc condamné par les dieux à se rétrécir dans les limites étroites qui étaient les siennes. C’était le némésis.

Si l’hubris est la faute du dépassement des limites, la némésis désigne le mouvement inverse de la rétractation vengeresse. Vive donc la némésis !

Et courage camarade, la némésis est à portée de main !

Dans notre monde, laïque, libre et social, la tâche des dieux nous incombe, collectivement, par notre capacité à combattre les prétentions des Macron multiples et variés qui ont complètement oublié que la démocratie impose le respect de tous et le respect de tous, c’est le respect de l’humanité de chacun.

Rédigé le 11/10/2018

J.-M.P.