Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

Un pot-pourri...

beb9f67f6205169e959c93c2cadb68fd.jpg

Les billets d’humeur auxquels vous avez presque échappé

Commençons par la sottise du Roi d’Arabie qui pour éliminer un journaliste-opposant le fait convoquer dans son consulat d’Istanbul où il envoie une équipe de bouchers le couper en tranches pour être sûr qu’on ne parlera plus de lui. C’est raté: il n’a jamais été plus connu! Il est nul!

Les faux culs

La suite, c’est le bal des faux culs: Erdogan et Trump, l’un est le grand chef de la Turquie, et pour cause, il a rempli ses prisons de tous ses opposants réels ou supposés, il a mis au chômage des milliers de fonctionnaires et il se rêve en réincarnation du grand Sultan, l’autre est le président des States et il croit ses pouvoirs proportionnels à sa sottise et à sa vulgarité qui sont immenses. Eh bien tous les deux veulent faire comprendre au Roi d’Arabie que ce qu’il fait, ce n’est pas bien. Ils veulent lui donner une leçon de morale. Parce que vous avez bien senti chez ces gens un souci constant de la morale. On ne se refait pas quand on est un honnête homme.

Et l’Europe

Revenons dans nos terres européennes où ce n’est pas triste non plus: vous avez vu ce député facho italien qui n’a pas supporté le discours critique de Moscovici, commissaire européen, et qui, après l’avoir écouté, s’est précipité sur le texte du discours pour le piétiner avec rage, une façon élégante de la nouvelle classe politique italienne pour participer au débat d’idées. Là aussi il y aurait de quoi disserter. Même Mosco, lui d’habitude si calme, pour ne pas dire mou-mou, a vu rouge (enfin presque rose). Mais passons.

Rapprochons-nous de chez nous, Valls à la conquête de Barcelone, une aventure à raconter. Si ce n’est que les Barcelonais eux-mêmes ne semblent pas avoir envie d’en dire grand-chose et qu’ils ne semblent pas enclins à récupérer un produit frelaté de la politique française, même introduit par une starlette (?) richissime de la bourgeoisie locale. Il n’y a que l’Indep qui se sent obligé de faire des ronds de jambes devant l’impétrant. Je n’en vois pas l’intérêt.

Ici aussi

Là où il y aurait matière à écrire, à éructer, à vociférer, à faire les yeux noirs, durs et méchants, comme lui, c’est avec le feuilleton Méluche. Premier épisode, Méluche et la justice, deuxième épisode, Méluche et les journalistes, je crains que, parti comme cela, nous n’en restions pas là. Certes Meluche, c’est la république, mais la justice aussi, c’est la république! Certes la justice a sorti la lourde artillerie. Certes les journalistes aiment tout ce qui fait du bruit et Méluche s’y entend en bruits et fureur. Mais où sont les enjeux politiques de ces diatribes en tous sens ? Moi je m’y perds. Passons.

Je préfère, pour clore la liste, m’intéresser à l’avertissement, suivi d’effet, de François Ruffin, député FI, qui devant le rejet par les députés En Marche d’une proposition de loi sur l’accompagnement des enfants handicapés en milieu scolaire, leur a plus vertement que d’habitude remonté les bretelles, les a menacés de rendre public leur nom. Il l’a fait. En pays anglo-saxon on appelle ça le «name and shame» et shame, ça veut dire honte! La honte, ils l’ont eue, même l’inexistante députée du département En Marche (en fait à l’arrêt depuis le début de son mandat), dont j’ai oublié le nom, tellement elle bouge peu. Elle s’appellerait Laurence Gayte. Elle a piqué quand même une colère. Elle a tort. Elle aura, malgré elle, inscrit son nom quelque part. Ce n’est pas rien!

Je ne comprends pas pourquoi, dans une démocratie représentative ce ne serait pas une bonne chose que les citoyens soient informés de ce que votent leurs représentants.

En fait vous n’avez pas tout à fait échappé à mes mauvaises humeurs vagabondes: il faut dire que nous vivons de drôles de temps. La pire des choses serait de renoncer à l’esprit critique. Alors poursuivons les routes de l’humeur, gaiement quand on peut, lucidement, sérieusement, résolument.

Rédigé le 01/11/2018

Jean-Marie Philibert