Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

Antoni Clave, il ne faut pas le laisser passer incognito  

98cab4d0c62ae46b2b713269797dead0.jpg

Sur une thématique faite pour nous séduire au TC «Sur le front de l’art», le Musée Rigaud présente une nouvelle exposition temporaire de très haute tenue qui permet de (re)découvrir un grand d’Espagne, qui fait partie de ceux qui, dans les temps troubles de la guerre civile et de la dictature franquiste, ont su être l’honneur de leur pays.

De Barcelone à Perpignan

Elle s’inscrit dans l’itinéraire personnel du peintre, né à Barcelone en 1913, et employé dans un premier temps dans une entreprise de peinture (en bâtiment), pour ensuite se lancer dans le graphisme et la réalisation d’affiches de cinéma. Plusieurs sont exposées, d’une modernité surprenante. Mobilisé en 37 pour défendre la république, il travaille dans le domaine de l’affiche politique. Quand Barcelone tombe aux mains de l’armée franquiste, il franchit la frontière française, à Prats de Mollo en janvier 39. Il sera interné à Perpignan au camp des Haras, où il dessine le quotidien de l’enfermement. La délicatesse, la finesse des dessins de cette période peut sembler paradoxale par rapport à la dureté des expériences vécues. Martin Vives, artiste peintre local, contribue à sa libération, à une exposition à Perpignan qui lui permet de gagner quelque argent et de partir pour Paris.

Avec Pablo

Il y intègre rapidement les activités de l’«Ecole espagnole de Paris», participe à la lutte antifranquiste, se lie d’amitié avec Picasso, travaille pour le théâtre, pour des éditions de livres précieux. Vous verrez la maquette des décors pour « la Peur » ballet de Roland Petit. A la fin des années 50, plusieurs expositions lui permettent d’acquérir une renommée internationale. Il s’installera dans le midi de la France. La fin du franquisme voit la reconnaissance d’Antoni Clavé dans son pays d’origine et en 84 le pavillon espagnol à la Biennale de Venise lui est consacré.

Il rend, avec la variété de ses talents, hommage à Picasso. Le musée Rigaud expose toute une série d’œuvres «A Don Pablo», d’une puissance et d’une invention digne du maître. Les grandes rétrospectives se multiplient de Paris à New York, du Chili à l’Italie. Il ne cessera d’inventer, de se renouveler, grands formats, nouvelles techniques de gravures, étranges et dérisoires instruments de musique, de la musique … «pour les yeux» dit-il. Le tout, toujours, avec la dose d’humour qui va avec.

Une œuvre superbe et variée

Son œuvre est graphique et picturale, mais il s’intéresse aussi à la matière, aux objets détournés qui deviennent sculptures, aux collages, aux papiers froissés. Il part du figuratif, mais s’en détache, sans couper définitivement les ponts. La thématique des «guerriers» revient comme un leitmotiv, ils semblent agressifs, fantomatiques, enfantins. Ils sont souvent armés d’une lance et inquiétants, ils peuvent être de bronze, ou peints de couleurs sombres, irisés d’éclats vifs.

Je vois dans les petites armoires peintes et garnies d’objets étranges présentées dans l’exposition des témoignages fantaisistes sur sa vie intérieure, sur son irréductible personnalité, au-delà de toute rationalité, dont il préserve les secrets. Ses réinterprétations de tableaux du Greco sont aussi l’expression de ce regard personnel qui ne veut pas se laisser assimiler à du déjà connu. Il veut inventer et réinventer. S’est ce qu’il fait dans ses œuvres avec du papier froissé, en trompe-l’œil ou en collage: des images éclatées qui rejoignent ses thématiques anciennes. Avec parfois un sens plus marqué: ainsi la revendication catalaniste «Volem l’estatut» de 1977.

Réservons pour la fin les sculptures, faites de bouts de bois, de bouts de ficelles, de quelques clous, d’objets hétéroclites, qui traduisent une âme d’éternel enfant, et les grands formats des dernières années, où avec fougue, il rassemble toute la thématique de son œuvre pour créer les images d’un monde à la fois onirique et vrai qui nous surprend par sa puissance.

Il ne faut pas laisser passer Clavé incognito. Il faut aller le voir et le méditer dans un riche dialogue.

Merci Antoni!

Rédigé le 18/04/2019

Jean-Marie Philibert