Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

Pour une économie hérétique

b202b607cba98400c36515922ae8c4a9.jpg

Parmi les caractéristiques de notre temps, il en est une qui me chagrine plus que les autres, c’est notre incapacité à entrer sans retenue et sans faux-fuyants dans quelque débat politique que ce soit, aussi bien dans la sphère publique, que dans la sphère privée. Certes dans la sphère publique les chaînes de télé multiplient les initiatives, mais le plus souvent ce sont les mêmes Ostrogoths qui viennent s’aligner devant les caméras pour dérouler un discours convenu, plus fait pour brouiller les pistes que pour les éclairer, et surtout pour ne rien dire de ce qui fonde leurs positions, des valeurs qu’ils entendent défendre, des choix politiques qui sont les leurs. Comme si la politique était devenue quelque chose d’obscène. Le modèle vient de haut avec Macron. Mais il remonte plus loin. Un PS qui ne savait pas où il couchait. Une extrême droite qui avance masquée, une droite honteuse. Une gauche de la gauche éclatée. D’où, dans nos conversations privées, bien peu de politique. Il reste les réseaux sociaux… pour le défoulement. Pas pour la compréhension. Ni l’analyse.

Les nouveaux maîtres

Cette tendance lourde a été renforcée par la place de plus en grande prise par l’économie, et les économistes, orthodoxes bien sûr, nouveaux maîtres autour du dieu de la finance. Ils sont partout, ils savent tout, leurs vérités sont révélées, indiscutables, ils renvoient dans les cordes tous ceux qui auraient l’outrecuidance de contester leur autorité intellectuelle et religieuse. On ne travaille pas assez en France… La dette publique, une horreur, un cauchemar… Le code du travail, quel boulet… le marché, la concurrence, il n’y a que ça de vrai… et de scientifique. Parce que l’économie, ça c’est une science. Le chômage, c’est la faute aux chômeurs. Saint libre-échange, priez pour nous.

Il y a actuellement sur les étals des libraires, les bons, un petit livre, petit par le format, mais pas par le contenu, qui règle le sort de ces vieilles lunes réactionnaires qui empoisonnent notre ambition de comprendre le monde dans lequel nous vivons. LE TRAITE D’ECONOMIE HERETIQUE de Thomas Porcher, son sous-titre En finir avec le discours dominant. Thomas Porcher est membre des économistes atterrés, il ne se reconnaît pas dans l’ordre économique ambiant et il combat la prétention de ses thuriféraires d’en faire l’horizon indépassable de notre monde.

Démystifier

Contrairement à la prose habituelle des économistes, celle de Porcher est immédiatement accessible. Elle n’est pas faite pour impressionner, mais pour aider à comprendre. Elle nous ouvre les portes complexes de la finance. Elle démystifie le faux argument de la dette publique. Elle insère la réflexion économique dans sa dimension sociale, idéologique, écologique. Elle dénonce le rôle de l’Europe, du FMI, des traités de libre-échange qui sont faits pour donner les pleins pouvoirs aux multinationales. On garde l’impression, le livre une fois fermé, qu’on est un peu moins bêtes.

Des principes d’autodéfense

D’autant qu’il conclut son ouvrage par dix principes d’autodéfense contre la pensée dominante. Je ne résiste pas à la tentation de vous en citerquelques-uns : «Toujours se méfier des remèdes miracles que l’on pourrait appliquer partout et qui fonctionneraient comme par magie, ne jamais se laisser imposer les limites du possible, un individu n’est jamais seul responsable de sa réussite ou de ses échecs, ne jamais croire que la flexibilité du marché du travail est un remède au chômage, avant de dire qu’il faut baisser la dépense publique, essayer de comprendre ce qu’elle recouvre, la finance n’est l’amie de personne sauf des financiers, n’ayez pas peur de la dette publique …»

Nous voilà un peu mieux armés pour faire de la politique, et pour remettre à leur place un grand nombre de cuistres qui nous gouvernent, et qui nous bourrent le crâne, à commencer par le jeune-blanc bec qui jeudi dernier, sous les ors de l’Elysée, a tartiné pendant plus de deux heures des inepties du même tonneau.

Rédigé le 02/05/2019

Jean-Marie Philibert