Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation
Sources : L'Obs

Mini-jobs", travail précaire... Etre pauvre sous Merkel

"Mini-jobs", travail précaire, douze ans après les réformes qui ont flexibilisé le marché du travail, le pays le plus riche d'Europe compte, aussi, de plus en plus de personnes en grande difficulté. Reportage.

"Moi, pauvre ?" Ulrich Arenz est stupéfait. "C'est…

séparation
Sources : Boursorama

Quand le Président Macron pratique un double discours...

Il y aurait un "Macron côté jardin" et un "Macron côté cour". Illustration à Athènes le 7 septembre : devant les caméras, le chef de l'Etat prône la solidarité. Quelques heures plus tard, à Paris, il joue la concurrence entre les États-membres. Pour…

séparation
Sources : Libération

Aide publique au développement : «La plus importante coupe budgétaire jamais connue»

Alors qu'Emmanuel Macron avait promis que cette aide atteindrait 0,7 % du revenu national brut d'ici 2030, le gouvernement a annoncé lundi une réduction de 141 millions d'euros.
Le gouvernement «tiendra la parole de la France» sur la question du déficit, confirmait lundi Gérald Darmanin, ministre des Comptes…

séparation
Sources : Libération

Pollution de l’air : le Conseil d’État enjoint au gouvernement d’agir

Mercredi, la plus haute juridiction administrative a demandé au gouvernement d’agir dans les meilleurs délais contre la pollution de l’air aux particules fines PM10 et au dioxyde d’azote. Une décision inédite pour cette instance.

 

 

séparation
Sources : L'Humanité

Loi travail. Extension du CDI de chantier, en marche vers la précarité généralisée

 

Cumulant les inconvénients sans les avantages de l’intérim et du CDD, le CDI dit de chantier ou de projet est dans les plans du gouvernement. Un contrat de travail précaire, sans durée prédéfinie, que l’employeur peut rompre à sa guise.

séparation
Sources : Le Monde

En Israël, les femmes se libèrent sur grand écran

Un événement considérable est survenu au Festival international du film de Haïfa, en octobre 2016. Trois films, réalisés par des femmes, étaient en compétition, traitant d’un même thème : la difficile coexistence entre Palestiniens et Israéliens. Pour la première fois, les premiers cessaient d’être des…

séparation
Sources : Le Monde

Xi Jimping appelle Donald Trump pour faire baisser la tension avec la Corée du Nord

Le président chinois, Xi Jinping, a plaidé auprès du président des Etats-Unis,Donald Trump, pour une solution pacifique de la crise autour du programmenucléaire nord-coréen, affirme la chaîne de télévision chinoise CCTV sur son site Internet, mercredi…

séparation

Arabie Saoudite et USA à la manœuvre

9b691d981078c6c1f7ab5a76d3b50590.jpg

Moyen-Orient. La stratégie d’isoler le Qatar accusé de soutenir le terrorisme, révèle les ambitions saoudiennes.

L’Arabie Saoudite, Bahreïn et le Yémen, auxquels s’est jointe l’Égypte, ont rompu avec le Qatar, accusé de soutenir le « terrorisme », et décidé de l’isoler en fermant leurs frontières avec ce riche émirat. « Le Qatar accueille divers groupes terroristes pour déstabiliser la région, comme la confrérie des Frères musulmans, Daesh et al-Qaida », accuse Riyad. Selon l’Arabie, Doha appuie aussi « les activités de groupes terroristes soutenus par l’Iran dans la province de Qatif (est) », où se concentre la minorité chiite du royaume saoudien, ainsi qu’à Bahreïn, secoué depuis plusieurs années par des troubles animés par la majorité chiite de ce pays.

On pourrait sourire à ce type d’accusations si les conséquences pour la stabilité et la paix dans cette région du monde n’étaient si graves. Voir l’Arabie Saoudite faire la leçon à un minuscule état sur son soutien au terrorisme ne manque pas de sel! Le royaume saoudien est le berceau du
wahhabisme, forme extrêmement rigoriste et intégriste de l’islam sunnite. Le régime de Riyad est fortement soupçonné d’avoir financé les extrémistes sunnites, dont Daesh. Quand bien même le Qatar est lui aussi sur la sellette à ce sujet, la réalité du durcissement actuel est ailleurs.

La volonté américaine de créer une «OTAN moyenne-orientale»

Le récent voyage de Donald Trump en Arabie Saoudite n’est de toute évidence pas étranger à l’aggravation des tensions dans cette région. Les USA, dans leur volonté de contenir l’influence grandissante de l’Iran au Moyen Orient, sont prêts à tout pour arriver à leurs fins. Le président américain rêve d’une redéfinition des alliances qui verrait l’Arabie Saoudite se rapprocher d’Israël et contrecarrer ainsi le rôle de l’Iran. Téhéran soutient Bachar El Assad contre Daesh et le gouvernement irakien dans lequel les chiites jouent un rôle essentiel. Le fond de l’affaire est donc bien là, avec d’un côté l’obsession anti-iranienne des Américains et de l’autre le conflit latent entre puissances sunnites et chiites.

Israël, dont le rôle plus qu’ambigu vis-à-vis de Daesh, apparaît progressivement au grand jour, ne verrait pas d’un mauvais œil la mise en place d’une telle coalition anti-iranienne pour mettre à profit sa volonté d’écarter toute idée d’État palestinien viable. Dans cette optique l’accusation énoncée contre le Qatar, soutien du Hamas, tombe, pour ainsi dire, comme du pain béni. Le peuple palestinien risque bien d’être une fois de plus le principal perdant dans ces grandes manœuvres stratégiques.

Rédigé le 15/06/2017

Roger Rio