Actu Média

ligne déco
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation

Quand c’est fini ça recommence

c4f88479a752b3906610ae751cc6a50e.JPG

Hôpital de Thuir. Remise en cause des budgets, inquiétude des personnels .

Face aux problèmes que rencontrent depuis des années les surveillants de prison, les personnels des EHPAD, la réponse des gouvernements passés (UMP, PS), et présent (LREM), est toujours la même : beaucoup de compréhension avec parfois la larme à l’oeil tellement ces personnels vivent des situations difficiles mon bon monsieur, suivi d’un geste exceptionnel à savoir le saupoudrage de quelques dotations vite noyées dans l’océan des besoins. Il en va de même pour la fonction publique hospitalière et particulièrement pour le centre hospitalier de Thuir. Avec une sous dotation d’environ 2 millions d’euros et un déficit structurel de 1,4 million cet établissement est confronté à un défi majeur : faire plus avec moins. L’augmentation de la population et de la précarité dans un département où le chômage et la pauvreté sont parmi les plus élevés de France entraînent une occupation des lits à 90% et une saturation de la chaîne des soins. à l’initiative de l’intersyndicale CGT, FO, Sud, les personnels avaient en 2016 arraché 500 000 euros, et la même somme reconductible pour 2017. Ainsi douze postes de remplacements non pérennes avaient pu être créés pour des besoins 3 fois supérieurs.

Un avenir incertain aux perspectives austères

Coup de théâtre le 20 décembre 2017 lors d’un comité technique d’établissement les organisations syndicales apprennent que l’ARS (Agence Régionale de Santé) reprend les sommes octroyées plus 700 000 euros. L’établissement se retrouve avec un déficit de 1 million d’euros : retour case départ.

«Pour 2018 rien n’est sûr, on navigue à vue, les crédits de remplacements ne sont pas confirmés, on travaille en sous-effectif chronique, le financement de nouvelles structures comme par exemple la Réhabilitation qui doit ouvrir dans l’année n’est que partiel etc. » dixit Sylvie Tubau-Terradas représentante CGT. L’intersyndicale a organisé le 12 janvier 2018 une assemblée générale des personnels. Les organisations syndicales ont demandé à rencontrer l‘ARS, exigeant qu’elle attribue les moyens nécessaires, octroie des crédits de remplacements, comble le déficit structurel, revoie à la hausse le budget général compte tenu de sa sous dotation chronique.

Depuis des années les gouvernements successifs ne font que gérer l’austérité

Pour les salariés c’est retour sur les repos, congés bafoués, effectif minimum partout, non remplacement des absences, renforts en tous genre au pied levé, perte du sens du travail et de la qualité du soin, atteinte grave à l’équilibre vie professionnelle vie privée, aggravation de la pénibilité au travail... Le sourire bienveillant de la ministre de la santé Mme Buzin sera-t-il suffisant pour faire passer la pilule ? Rien n’est moins sûr.

Photo ©Pris.B.

Rédigé le 08/02/2018

Jean Bezian