Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation

L’Europe aux ordres

93d7ea22e565dd4a92df7a4d82e4b166.jpg

Otan. Trump dicte ses ordres à ses vassaux occidentaux et impose son leadership.

Le président américain a posé des exigences à ses alliés occidentaux en matière de dépenses militaires. Il a ainsi insisté pour que les Européens augmentent de manière significative leurs budgets militaires pour atteindre les 2% du PIB. A ceux qui nous affirmaient que les USA renouaient avec une politique isolationniste, Trump vient de donner un démenti cinglant. Le fantasque président américain a une ligne de conduite qui semble claire: utiliser tous les moyens pour défendre les intérêts des multinationales américaines, tout en forçant ses alliés à mettre la main à la poche pour assurer la politique agressive des Etats-Unis vis-à-vis de Moscou et de Pékin.

Malgré les rodomontades des Macron ou autre Merkel, les alliés de Trump se sont comportés comme des valets serviles et obéissants. A l’issue de la réunion de l’OTAN, ils se sont empressés d’accepter les demandes de leur maître de Washington.

Les Européens se soumettent à leur maître

Alors que le président de la République française n’a cessé de prêcher la baisse des dépenses publiques, l’augmentation des dépenses militaires va plomber de manière significative le budget de l’Etat. Cette décision se fera aux dépens de secteurs comme celui de la santé ou de la protection sociale. Est-ce vers ces nouvelles dépenses que seront affectés les 29 milliards d’euros d’excédents dégagés par la sécurité sociale qui semblent être passés sous les radars de la presse bien en cour?

La loi de programmation militaire que vient de signer le président de la République semble aller dans ce sens. Le budget défense doit bénéficier d’une hausse de 1,7 milliard d’euros par an jusqu’en 2022, avant des «marches» de 3 milliards par an à partir de 2023, afin d’atteindre les 2% du PIB. Mais pour se défendre contre qui? L’argument de la lutte contre le terrorisme ne tient pas une minute. On ne combat pas cette forme de guerre avec des chars et des avions, mais avec des moyens comme le renseignement et l’infiltration des organisations terroristes.

Une politique dangereuse pour la paix

En fait, l’armée française risque de plus en plus d’être utilisée pour des objectifs qui n’ont rien à voir avec la sécurité de notre pays, mais bien à voir avec les intérêts des multinationales françaises ou autres.

La crise que traverse le capitalisme internationale pourrait aboutir à une confrontation avec des pays comme la Chine ou la Russie. Les tensions militaires entretenues par l’OTAN aux frontières de la Russie, que ce soit dans les pays baltes, en Pologne ou en Ukraine, présentent des risques de dérapages avec des gouvernements locaux renouant avec un passé ultranationaliste et belliciste. De même, la volonté américaine de vouloir contrôler militairement la mer de Chine ne peut laisser Pékin indifférent. La France doit-elle se laisser entrainer dans une nouvelle course aux armements? La réponse est catégoriquement non et la sortie de l’OTAN reste d’une actualité brûlante.

Rédigé le 19/07/2018

Roger Rio