Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation

L’Europe aux ordres

93d7ea22e565dd4a92df7a4d82e4b166.jpg

Otan. Trump dicte ses ordres à ses vassaux occidentaux et impose son leadership.

Le président américain a posé des exigences à ses alliés occidentaux en matière de dépenses militaires. Il a ainsi insisté pour que les Européens augmentent de manière significative leurs budgets militaires pour atteindre les 2% du PIB. A ceux qui nous affirmaient que les USA renouaient avec une politique isolationniste, Trump vient de donner un démenti cinglant. Le fantasque président américain a une ligne de conduite qui semble claire: utiliser tous les moyens pour défendre les intérêts des multinationales américaines, tout en forçant ses alliés à mettre la main à la poche pour assurer la politique agressive des Etats-Unis vis-à-vis de Moscou et de Pékin.

Malgré les rodomontades des Macron ou autre Merkel, les alliés de Trump se sont comportés comme des valets serviles et obéissants. A l’issue de la réunion de l’OTAN, ils se sont empressés d’accepter les demandes de leur maître de Washington.

Les Européens se soumettent à leur maître

Alors que le président de la République française n’a cessé de prêcher la baisse des dépenses publiques, l’augmentation des dépenses militaires va plomber de manière significative le budget de l’Etat. Cette décision se fera aux dépens de secteurs comme celui de la santé ou de la protection sociale. Est-ce vers ces nouvelles dépenses que seront affectés les 29 milliards d’euros d’excédents dégagés par la sécurité sociale qui semblent être passés sous les radars de la presse bien en cour?

La loi de programmation militaire que vient de signer le président de la République semble aller dans ce sens. Le budget défense doit bénéficier d’une hausse de 1,7 milliard d’euros par an jusqu’en 2022, avant des «marches» de 3 milliards par an à partir de 2023, afin d’atteindre les 2% du PIB. Mais pour se défendre contre qui? L’argument de la lutte contre le terrorisme ne tient pas une minute. On ne combat pas cette forme de guerre avec des chars et des avions, mais avec des moyens comme le renseignement et l’infiltration des organisations terroristes.

Une politique dangereuse pour la paix

En fait, l’armée française risque de plus en plus d’être utilisée pour des objectifs qui n’ont rien à voir avec la sécurité de notre pays, mais bien à voir avec les intérêts des multinationales françaises ou autres.

La crise que traverse le capitalisme internationale pourrait aboutir à une confrontation avec des pays comme la Chine ou la Russie. Les tensions militaires entretenues par l’OTAN aux frontières de la Russie, que ce soit dans les pays baltes, en Pologne ou en Ukraine, présentent des risques de dérapages avec des gouvernements locaux renouant avec un passé ultranationaliste et belliciste. De même, la volonté américaine de vouloir contrôler militairement la mer de Chine ne peut laisser Pékin indifférent. La France doit-elle se laisser entrainer dans une nouvelle course aux armements? La réponse est catégoriquement non et la sortie de l’OTAN reste d’une actualité brûlante.

Rédigé le 19/07/2018

Roger Rio