Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Les dessous de l’affaire Khashoggi

8780da94475f8bb7a646ee5e9ccdc1e5.jpg

Géostratégie. Le pouvoir saoudien élude ses responsabilités dans l’assassinat du journaliste. Pour préserver leurs intérêts commerciaux et leurs alliances stratégiques, les Occidentaux ferment les yeux.

Les Occidentaux ont dû pousser un ouf de soulagement. Plus de trois semaines après la disparition de Jamal Khashoggi au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, le régime saoudien a présenté une nouvelle et cinquième version de sa mort. Il aurait été exécuté par un commando venu spécialement de Riyad. Les tueurs auraient été arrêtés à leur retour de Turquie, de même que des donneurs d’ordre proches de la famille royale. Mais le principal d’entre eux, le prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS), celui qui détient les pleins pouvoirs, aurait été lavé de tout soupçon. Realpolitik oblige, les Trump, Macron et autres vont pouvoir fermer les yeux et les affaires reprendre. Car à la clef, il y a des intérêts économiques et géostratégiques essentiels.

La vente des armes reste prioritaire

L’Arabie saoudite est un des plus importants acheteurs d’armements des Etats-Unis, du Royaume Uni, du Canada, de la France et dans une moindre mesure de l’Allemagne, l’Espagne et la Belgique. Peu importe si ces armes sont utilisées par l’armée saoudienne au Yemen, théâtre de la«pire crise humanitaire au monde» selon des observateurs de l’ONU. Une guerre qui a déjà fait plus de 10 000 morts, pour la plupart des civils. Les chiffres des ventes d’armes sont considérables: 15 milliards d’euros sur 14 ans par le Canada, plus de 3 milliards € en 2015 par le Royaume Uni, 1,7 milliards € en 2017 par l’Espagne, 400 millions € cette année par l’Allemagne, 150 millions € par la Belgique en 2017. Quant à la France, selon le dernier rapport annuel du ministère de la défense, les ventes ont atteint 11 milliards € entre 2008 et 2017. Une somme à rapprocher de celle donnée par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) selon lequel entre 2001 et 2015, les entreprises européennes ont exporté pour 57milliards d’euros d’armement vers l’Arabie saoudite. Une broutille en comparaison des ventes étasuniennes. En mai 2017, à l’occasion de la visite de Trump à Riyad, les États-Unis et l’Arabie saoudite ont signé un accord sur dix ans équivalent à 97 milliards €.

Des alliances géostratégiques

Cette relation létale se traduit aussi par la place centrale qu’occupe l’Arabie saoudite dans la stratégie américaine au Proche et Moyen Orient. Trump a besoin de ce régime, avec l’appui d’Israël, pour mener à bien sa croisade agressive contre l’Iran. L’objectif est d’isoler le régime de Téhéran en le sanctionnant durement sur le plan économique à l’échéance du 5 novembre prochain, notamment en l’empêchant de vendre son pétrole sur le marché international. Mais, pour réussir la mise en place d’un tel dispositif, il lui faut constituer un front commun, au côté de l’Arabie saoudite, producteur pétrolier de remplacement ou de compensation afin que les prix ne s’envolent pas du fait de la raréfaction du pétrole iranien. L’isolement de l’Iran vise aussi à affaiblir son rôle en Syrie en tant que partenaire de la Russie et par contre coup du Hezbollah libanais allié du régime de Damas et ennemi juré d’Israël. La complexité de ces alliances croisées obéit à une seule logique: permettre aux américains de reprendre la main dans la région au mépris des peuples premières victimes de ces antagonismes.

Rédigé le 01/11/2018

Roger Hillel