Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Un président d’extrême droite 

eec05eade299800446c381004f175d9f.jpg

Brésil. Le prochain président sera Jair Bolsonaro, qui n’a jamais caché ses idées d’extrême droite. Alors que l’ex-président issu du Parti des Travailleurs (PT), actuellement en prison était donné vainqueur il y a 6 mois, comment en est-on arrivé là ?

Il n’y a pas eu de coup d’état. Les explosions de joie après l’annonce des résultats montrent que la droite dispose actuellement d’un réel soutien chez une partie de la population. Mais la gauche n‘a pas dit son dernier mot.

La droite, l’extrême droite, les forces capitalistes, ont uni leurs forces pour développer l’idée «tout sauf le PT». En Europe, dans les année 30, certains à droite disaient «plutôt Hitler que le Front Populaire». On a vu ce que ça a donné…

A gauche, après la destitution de Dilma Roussef, l’incarcération de Lula, le scrutin s’annonçait biaisé. Le Parti des Travailleurs n’a pas su éviter tous les pièges, ni éviter un certain discrédit lié aux accusations de corruption. Corruption qui est pourtant massive dans le camp de la droite comme de son extrême. Il ne faut pas se leurrer. Jair Bolsonaro et les forces capitalistes qui le soutiennent sont décidées a frapper vite et fort, en utilisant la violence physique et en s’affranchissant de toute opposition et des règles démocratiques. Il ne faut pas leur en laisser la possibilité. Pour cela, le soutien aux forces démocratiques du Brésil est indispensable. Mais cela serait une erreur de réduire ce retour de l’extrême droite à une simple affaire brésilienne. Les tâches brunes s’étendent dangereusement sur la carte du monde.

Bolsonaro aurait-il gagné sans l’élection de Donald Trump ?

Le président des États-Unis, première puissance économique mondiale s’est précipité pour féliciter Jair Bolsonaro. Les chefs d’Etats et les forces d’extrême droite ont fait de même en Europe et dans les reste du monde. Pendant la campagne, Bolsonaro a déclaré vouloir faire «un grand nettoyage des hors-la-loi gauchistes». La menace est à prendre au sérieux. La partie n’est pas encore gagnée pour l’extrême-droite brésilienne qui devra nouer des alliances pour gouverner. Mais le combat sera très difficile.

Les forces de gauche, un peu partout, assurent les démocrates brésiliens de leur solidarité. Mais la solidarité, si utile soit-elle ne suffira pas. Il faut mener un combat commun car les positions annoncées du nouveau président brésilien sont dangereuses pour l’ensemble de la planète.

La biodiversité menacée

Le nouveau président veut fusionner les ministères de l’écologie et de l’agriculture et livrer la forêt amazonienne aux multinationales de l’agro alimentaire qui rêvent de la défricher. Or, cette forêt est le principal poumon vert de notre terre. C’est aussi un réservoir inestimable de la bio diversité. S’opposant à ceux qui veulent la voir recouverte de cultures industrielles, c’est défendre l’avenir de tous les êtres humains.

L’élection de Bolsonaro dans un pays qui a déjà souffert de la dictature montre combien la voie pour dépasser le capitalisme en s’appuyant sur tous ceux qui en souffrent reste à trouver.

Rédigé le 08/11/2018

Eve Gerbault