Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation

Une gauche plus radicale !

8b605a6f676263dd0d2e2b5c35966023.jpg

Espagne. Après cinq passages aux urnes en trois ans, Pedro Sanchez vient d’être élu par le parlement Président du gouvernement espagnol avec une majorité très relative et grâce à l’abstention des indépendantistes basques et catalans de Bildu et ERC.

Avant toute chose il faut noter la qualité et le poids que donne la proportionnelle quasi intégrale et le parlementarisme à la représentation politique aux Cortès espagnoles. A l’issue du dernier scrutin législatif en terre ibère pas moins de 19 sensibilités, partis ou formations politiques sont représentés au Parlement et ce sont les député-e-s qui ont choisi le chef de l’État espagnol.

Quelques concessions pour l’union

Un fonctionnement même pas imaginable en France et dans la plupart des pays d’Europe aujourd’hui. Loin de la situation bloquée présentée par les adversaires de la proportionnelle, les institutions ne s’arrêtent jamais de fonctionner, ce sont de vrais débats politiques et publics que chacun peut suivre. Ainsi le conflit politique hispano-catalan et la question des avancées sociales importantes ont été au cœur de l’investiture du socialiste Pedro Sanchez qui a dû mettre beaucoup d’eau dans son vin sur ces deux sujets majeurs.

Le leader des socialistes d’Espagne, sorti du dernier scrutin avec moins de députés, avait besoin de 176 voix pour être élu à la Présidence du gouvernement espagnol, après plusieurs tours de scrutin, il obtient ce poste avec 167 voix pour, 165 contres et 19 abstentions. Il a fallu à P. Sanchez céder d’abord à sa gauche Podemos – IU – PCE et aussi faire quelques légères concessions à la gauche réformiste et indépendantiste catalane de Esquerra Republicana de Catalunya.

Un résultat historique

Jamais une gauche aussi radicale n’avait gouverné l’Espagne. En effet Unidas Podemos entre au gouvernement avec cinq ministres dont deux ministres communistes (Alberto Garzon et Yolanda Diaz). Pour ne pas léser les socialistes Pedro Sanchez rajoute cinq portefeuilles à son gouvernement (de 17 à 22) tous dévolus à la gauche radicale, dont une vice-présidence du gouvernement (de 3 à 4) pour le leader de PODEMOS Pablo Iglesias. La gauche espagnole a désormais les moyens de faire avancer des politiques sociales parmi les plus progressistes d’Europe sur les retraites, les salaires, le code du travail mais aussi sur la situation territoriale notamment en Catalogne où une issue politique est attendue. Des gestes forts doivent venir de Pedro Sanchez pour condamner radicalement la judiciarisation du conflit catalan, le maintien en prison ou à l’exil des indépendantistes catalans, la reconnaissance de leurs mandats électifs nationaux ou/et européens. Faute de quoi ce gouvernement tombera comme ceux qui l’ont précédé. Autre défi pour les ministres de Podemos et les communistes c’est la réussite dans des ministères importants: Alberto Garzon à la consommation, Yolanda Diaz au Travail et Pablo Iglesias aux affaires sociales. A coup sûr ils devront affronter les forces les plus conservatrices du Parti socialiste espagnol et encore plus celles de la droite, de l’extrême droite et du patronat espagnols, et beaucoup s’appuyer sur les forces sociales, politiques et citoyennes sur le terrain. Les espoirs déçus se paieront cash.



Rédigé le 16/01/2020

Enelji