Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Aide publique au développement : «La plus importante coupe budgétaire jamais connue»

Alors qu'Emmanuel Macron avait promis que cette aide atteindrait 0,7 % du revenu national brut d'ici 2030, le gouvernement a annoncé lundi une réduction de 141 millions d'euros.
Le gouvernement «tiendra la parole de la France» sur la question du déficit, confirmait lundi Gérald Darmanin, ministre des Comptes…

séparation
Sources : Libération

Pollution de l’air : le Conseil d’État enjoint au gouvernement d’agir

Mercredi, la plus haute juridiction administrative a demandé au gouvernement d’agir dans les meilleurs délais contre la pollution de l’air aux particules fines PM10 et au dioxyde d’azote. Une décision inédite pour cette instance.

 

 

séparation
Sources : L'Humanité

Loi travail. Extension du CDI de chantier, en marche vers la précarité généralisée

 

Cumulant les inconvénients sans les avantages de l’intérim et du CDD, le CDI dit de chantier ou de projet est dans les plans du gouvernement. Un contrat de travail précaire, sans durée prédéfinie, que l’employeur peut rompre à sa guise.

séparation
Sources : Le Monde

En Israël, les femmes se libèrent sur grand écran

Un événement considérable est survenu au Festival international du film de Haïfa, en octobre 2016. Trois films, réalisés par des femmes, étaient en compétition, traitant d’un même thème : la difficile coexistence entre Palestiniens et Israéliens. Pour la première fois, les premiers cessaient d’être des…

séparation
Sources : Le Monde

Xi Jimping appelle Donald Trump pour faire baisser la tension avec la Corée du Nord

Le président chinois, Xi Jinping, a plaidé auprès du président des Etats-Unis,Donald Trump, pour une solution pacifique de la crise autour du programmenucléaire nord-coréen, affirme la chaîne de télévision chinoise CCTV sur son site Internet, mercredi…

séparation
Sources : Libération

«Tu sors de tes études, tu proposes ton énergie, et personne n’en veut»

Plus que jamais en France, le diplôme est considéré comme un atout essentiel pour l’insertion professionnelle. Seuls 11 % de ceux qui en possèdent un pointent au chômage cinq ans après leur entrée sur le marché…

séparation
Sources : l'Humanité

Mélenchon, la dynamique qui peut tout changer

La percée de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages ? « Ça ne m’intéresse pas », répondait Marine Le Pen il y a cinq jours, sur BFMTV.

 

séparation
Sources : l'Humanité

Haile Gerima « Même quand le monde change, la question des Noirs perdure »

Haile Gerima est né en 1946 en Éthiopie. Il quitte son pays pour les États-Unis, en 1968.

séparation
Sources : Marianne

Mort de Liu Shaoyao : la "discrète" communauté chinoise mobilisée contre les violences

Un dimanche "comme les autres", villa Curial. Dans leurs chambres, ce 26 mars, les enfants Shaoyo révisent sagement "leurs examens". Il est bientôt l’heure de dîner. Leur père, Liu, immigré d’origine chinoise, prépare du poisson…

séparation
Sources : Boursorama

Attentat de Dortmund: la police envisage une piste islamiste

La triple explosion mardi soir, juste avant le quart de finale aller Dortmund-Monaco, est aussi venue ternir l'affiche de rêve Bayern Munich-Real Madrid prévue dans la soirée mercredi.

Une démocratie moribonde

36e6575964d4d7cb2a3b5fc939623ee3.png

Crise du régime présidentiel. Le record historique de l’abstention au premier tour démontre la nécessité de changer les institutions pour que survive la démocratie.

L’abstention est sortie grand vainqueur du premier tour des élections législatives. Cet événement est historique car, avec un taux de 51,29 %, il s’agit d’un record pour toutes les élections parlementaires depuis l’instauration du suffrage universel en 1848. Plus de la moitié des électeurs inscrits ne se sont pas déplacés, auxquels il convient d’ajouter les non-inscrits (3 millions) et les mal inscrits (6,5 millions). Cela donne l’ampleur de la catastrophe démocratique de ce premier tour.

On ne peut donc pas parler de raz-de-marée macroniste, car les candidats de La République en Marche n’ont pas bénéficié de plus de votes qu’Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle. Au contraire, en obtenant avec les candidats du Modem les voix de 15,39 % des inscrits, ils perdent près de 1 300 000 voix par rapport au candidat Macron. Ce dont ils ont bénéficié, c’est du désintérêt des deux tiers des Français car tout s’est additionné pour éloigner des urnes nombre d’électeurs. Nous assistons à l’agonie de la démocratie telle que l’a construite l’histoire républicaine de notre pays. Cette mise à mort est d’autant plus évidente qu’au soir du second tour, près de 70% des sièges de l’Assemblée nationale, un record sous la Ve république, seront occupés par des candidats de la majorité présidentielle qui n’auront recueilli au premier tour que 32,32 % des suffrages. Ce résultat est le pourcentage le plus faible obtenu lors de législatives au lendemain d’une présidentielle. Comme le souligne le groupe d’universitaires Jean-Pierre Vernant, «seuls 16 % de la population vont être représentés avec les pleins pouvoirs» en évoquant «la mise à nu du caractère minoritaire du pouvoir». Le chef de l’Etat et son gouvernement ne doivent donc pas trop vite croire à l’adhésion d’une majorité de nos concitoyens… Tout au contraire!

Rédigé le 15/06/2017

René Granmont