Actu Média

ligne déco
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation

À rebours du budget gouvernemental

7ed51ad72a0e2ce1e56c0e3012af99ef.jpg

Assemblée nationale. Les députés communistes ont présenté un contre-budget en franche opposition avec le projet de loi de finances 2018 concocté par les macronistes.

Alors que le gouvernement fait un cadeau de 8,4 milliards aux plus riches, les communistes reprennent tout, soit 3,2Md du fait de la suppression de l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune) au profit de l’IFI (impôt sur la fortune immobilière), 1,9Md lié au PFU (prélèvement forfaitaire unique), 2Md à la baisse de la taxe sur les transactions financières, 1,2Md à la baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, et 100 millions de suppression de la taxe sur les salaires de plus de 152 000 euros par an. Ils récupèrent également les 4 milliards alloués au renforcement de l’arme nucléaire, et 28 milliards en supprimant le Cice (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) et les « niches fiscales inefficaces ». Enfin, ils vont chercher 6 milliards avec une taxe sur le chiffre d’affaires des grands groupes, 5,8Md en renforçant la fiscalité sur les dividendes et les revenus financiers, 1,8Md avec un impôt sur les géants du numérique, et 7Md grâce à un plan national de lutte contre la fraude et l’évasion fiscales avec l’objectif de récupérer entre 30 et 40 milliards sur le quinquennat. Le total ainsi récupéré atteint 61 milliards d’euros par an.

A quoi vont servir ces 61 milliards?

Ces 61 milliards de recettes supplémentaires serviront à «répondre aux besoins des concitoyens». 8 milliards sont prévus en soutien aux TPE, PME, à l’artisanat et à l’industrie, avec des engagements en contrepartie. 10 milliards sur 5 ans aux collectivités territoriales qui permettraient, entre autres, de transformer les emplois aidés en emplois pérennes, alors que le gouvernement veut leur retirer 13 milliards. S’y ajoutent 2,5 milliards pour le logement social, là où l’exécutif veut retirer 1,8Md de crédits, en plus de la baisse des APL, 28Md consacrés à faire baisser la TVA, rétablir la demi-part des veuves et des veufs, rehausser des pensions de retraite à 1000 euros au minimum tout en annulant la hausse de la CSG, 2Md pour augmenter le point d’indice des fonctionnaires, 5Md autres pour soutenir l’école et 10Md sur cinq ans consacrés à l’agriculture, l’environnement et les transports. Enfin, 6,5Md sont fléchés vers la santé et la Sécurité sociale, là où le gouvernement veut lui retirer 4,2Md de budget, en plus d’augmenter le forfait hospitalier.

Au total, il s’agit bien d’un face à face entre communistes et macronistes, ce que le député communiste du Nord Fabien Roussel définit en ces termes: «Eux, c’est la finance d’abord. Nous, c’est l’humain d’abord. Notre budget va leur faire beaucoup de mal, car il prouve qu’un autre chemin est possible».

Rédigé le 09/11/2017

Roger Hillel