Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation
Sources : L'Obs

Mini-jobs", travail précaire... Etre pauvre sous Merkel

"Mini-jobs", travail précaire, douze ans après les réformes qui ont flexibilisé le marché du travail, le pays le plus riche d'Europe compte, aussi, de plus en plus de personnes en grande difficulté. Reportage.

"Moi, pauvre ?" Ulrich Arenz est stupéfait. "C'est…

séparation
Sources : Boursorama

Quand le Président Macron pratique un double discours...

Il y aurait un "Macron côté jardin" et un "Macron côté cour". Illustration à Athènes le 7 septembre : devant les caméras, le chef de l'Etat prône la solidarité. Quelques heures plus tard, à Paris, il joue la concurrence entre les États-membres. Pour…

séparation
Sources : Libération

Aide publique au développement : «La plus importante coupe budgétaire jamais connue»

Alors qu'Emmanuel Macron avait promis que cette aide atteindrait 0,7 % du revenu national brut d'ici 2030, le gouvernement a annoncé lundi une réduction de 141 millions d'euros.
Le gouvernement «tiendra la parole de la France» sur la question du déficit, confirmait lundi Gérald Darmanin, ministre des Comptes…

séparation
Sources : Libération

Pollution de l’air : le Conseil d’État enjoint au gouvernement d’agir

Mercredi, la plus haute juridiction administrative a demandé au gouvernement d’agir dans les meilleurs délais contre la pollution de l’air aux particules fines PM10 et au dioxyde d’azote. Une décision inédite pour cette instance.

 

 

séparation
Sources : L'Humanité

Loi travail. Extension du CDI de chantier, en marche vers la précarité généralisée

 

Cumulant les inconvénients sans les avantages de l’intérim et du CDD, le CDI dit de chantier ou de projet est dans les plans du gouvernement. Un contrat de travail précaire, sans durée prédéfinie, que l’employeur peut rompre à sa guise.

séparation
Sources : Le Monde

En Israël, les femmes se libèrent sur grand écran

Un événement considérable est survenu au Festival international du film de Haïfa, en octobre 2016. Trois films, réalisés par des femmes, étaient en compétition, traitant d’un même thème : la difficile coexistence entre Palestiniens et Israéliens. Pour la première fois, les premiers cessaient d’être des…

séparation
Sources : Le Monde

Xi Jimping appelle Donald Trump pour faire baisser la tension avec la Corée du Nord

Le président chinois, Xi Jinping, a plaidé auprès du président des Etats-Unis,Donald Trump, pour une solution pacifique de la crise autour du programmenucléaire nord-coréen, affirme la chaîne de télévision chinoise CCTV sur son site Internet, mercredi…

séparation

La Sécu attaquée dans ses fondements

e854f68577beef31e10672018ab1dc02.jpg

Santé. La suppression des cotisations sociales remet en cause le modèle de financement de la Sécurité sociale.

Après les ordonnances de casse du code du travail ou la suppression de l’ISF, c’est l’augmentation de la CSG qui a été votée au Parlement dans une ambiance tendue. Cette augmentation serait compensée pour les actifs du privé par une baisse des cotisations sociales. Au-delà du tour de passe-passe pour faire croire à une augmentation du pouvoir d’achat, ce sont les fondements de la Sécu qui sont remis en cause. C’est ce que Pierre Dharreville député communiste des Bouches-du-Rhône a démontré dans le cadre de la discussion générale à l’Assemblée. «La Sécuritésociale n’était pas une évidence, elle a dû s’imposer. Dès le premier jour, du reste, d’aucuns s’affairèrent pour la remettre en cause. Il y a une raison fondamentale à cela, Ambroise Croizat le disait: nous avions la particularité de confierà la masse des intéressés la gestion de leur propre institution, de manière que la sécuritésociale soit le fait non d’une tutelle paternaliste ou étatiste, mais de l’effort conscient des bénéficiaires eux-mêmes. C’est bien là tout le sens de la cotisation salariale, qui est le salaire pour la vie. Elle est le maillon essentiel de cet adage: de chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins.» On assiste bien à un détricotage en profondeur du système de santé construit à la Libération par le programme du Conseil national de la Résistance.

Austérité XXL pour la santé

Le budget prévoit 5,2milliards d’euros d’économies sur les dépenses sociales, dont 4,2milliards sur la santé. L’hôpital, déjà exsangue, doit réaliser 1,2milliard d’euros d’économies. La situation des personnels soignants et non-soignants est pourtant déjà insupportable, les conditions matérielles de nombre d’hôpitaux publics sont indignes et les numerus clausus très insuffisants. Et on va encore demander aux assurés sociaux de mettre la main au portefeuille en augmentant le forfait hospitalier. Alors que les déserts médicaux s’étendent. Les inégalités dans l’accès aux soins explosent, comme le souligne le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté, et l’exclusion sociale souligne leur haut niveau. Un exemple? Le renoncement aux soins, qui atteint 30%, et même 50% chez les jeunes. Le député communiste a dénoncé enfin:«Ce projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018 reconduit 45milliards d’euros d’exonérations de cotisations sociales –soit presque 10% du budget total– et il intègre les 20milliards d’euros du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi –le CICE–, auxquels il ajoute 4milliards supplémentaires. En revanche, il n’affiche pas d’ambition sérieuse quant à la fraude aux cotisations patronales, que la Cour des comptes estime pourtant à près de 20milliards d’euros.»

Rédigé le 09/11/2017

Jacques Pumaréda