Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation

Ecoles "Espérance banlieues"

14b5f77f8ce14af3f3ead938aa19bfa1.jpg

Education. L’école et sa fondation entendent en finir avec le service public d’éducation et développer en France un réseau d’établissements scolaires hors-contrat.

La première chose qui retient l’attention, c’est le choix du nom de la fondation «Espérance banlieues». Ce nom de baptême n’est pas anodin. On peut y lire une référence au titre de l’ouvrage co-écrit par Nicolas Sarkozy (La République, les religions, l’espérance, 2004) où celui-ci notait que «Le besoin spirituel, l’espérance ne sont pas satisfaits par l’idéal républicain» reprenant ainsi les idées développées par le cosignataire du livre, Thibaud Collin, membre de la Fondation «laboratoire d’idées» réputée proche de l’Opus Dei et financièrement soutenue par le Vatican.

La banlieue, terre de croisade

Créée en 2012, la fondation compte 11 écoles, et prévoit d’en produire encore une vingtaine d’ici 2020, avec des donateurs tels que Bouygues, Vinci, BNP Paribas et la fondation Bettencourt qui a promis 4,3 millions d’euros. L’uniforme est de rigueur, vert pour les garçons, violine pour les filles, petit col blanc pour tou.te.s… Un relent néocolonial, dont les méthodes d’influence et de domination passent par le lever de drapeau au son de l’hymne national et l’interdiction de parler la langue des parents. On y exalte « l’attachement aux racines judéo-chrétiennes qui donnent à la France sa stabilité et ses ressources spirituelles ». Les nombreux parrains viennent des milieux de la Manif pour tous et de la droite la plus réactionnaire.

Espérance banlieues, «l’inédit qui fonctionne»

A l’ère du renouveau, le slogan fait mouche. Dès 2016, l’actuel ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer avait donné sa bénédiction à l’entreprise. Dans un message vidéo diffusé lors du colloque d’«Espérance banlieues», il disait son soutien sans ambiguïté à l’opération : « À mes yeux elle rassemble les ingrédients de ce qui réussit le mieux dans un système scolaire ». Il n’est pas la seule personnalité politique à soutenir le réseau constitué à l’aide de financements publics de collectivités de droite. Non seulement «Espérance banlieues» entend profiter de cette dynamique mais elle a surtout compris que lesbanlieues pouvaient être un laboratoire pour les expérimentations les plus radicales. Derrière la fondation, se déploie une formidable machine médiatique à engranger les reportages télé, radio ou presse écrite.

Une machine à formater

Aucun diplôme n’est requis pour diriger un des établissements, ou pour enseigner. L’attachement aux «valeurs» est plus important que les capacités à transmettre le savoir. Il s’agit de «donner l’envie de construire et de partager dans la paix le destin de la France». Ce réseau ambitionne de saper la laïcité pour combattre « l’emprise islamiste sur l’école » et de lutter « contre la gauche bien-pensante et égalitariste ». Quant au ministre, il avait pris position à l’avance!

Rédigé le 07/12/2017

Evelyne Bordet