Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Une politique migratoire plus dure que jamais

e378bf1ec7696434e7fcc51b9de99c31.jpg

Immigration. Une proposition de loi sur l’immigration sera présentée début 2018. Mais de nombreuses circulaires déjà parues, autorisant le contrôle dans les centres d’hébergements, laissent présager un durcissement de la politique migratoire.

Emmanuel Macron ne cesse de le proclamer. Il entend mettre en place «une vraie politique de reconduction à la frontière» en faisant un distingo entre les migrants économiques ayant vocation à être éloignés et les réfugiés destinés à être protégés. Distinction subtile et contestée. Il affirmait également ne plus vouloir « avoir des femmes et des hommes dans les rues » et se fixait de trouver une solution à l’hébergement des migrants d’ici la fin de l’année. Le 12 juillet 2017, le Premier ministre présentait les grandes lignes de la nouvelle politique migratoire dans son «plan migrants». Conformément à la volonté du Président, il annonçait «l’éloignement effectif et systématique des déboutés», «la réduction des délais moyens» d’instruction des demandes d’asile et la création de 7500 places d’hébergement supplémentaires. Dans une circulaire du 4 décembre le ministre de l’Intérieur confirme l’objectif de faciliter les renvois, en demandant aux préfets d’augmenter les expulsions.

La circulaire Collomb, plus fort que Sarkozy

Le 12 décembre, une circulaire donne le feu vert aux autorités pour contrôler les migrants dans les centres d’hébergement d’urgence. La Cimade, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, et même certains députés LRM ont dénoncé ce tri comme une «atteinte aux droits fondamentaux des personnes étrangères hébergées». Ils alertent sur le risque de «faire de l’hébergement un sas d’expulsion». «Aucun gouvernement n’était allé aussi loin jusque-là, pas même sous Nicolas Sarkozy» condamne Clémence Richard de la Cimade. Si cette circulaire était appliquée, «des milliers de migrants retourneront dans la rue» et reconstitueront des camps que le gouvernement prétend faire disparaître. Cette disposition contredit donc les assertions «humanitaires» de Macron.

Enfin, dans le projet de loi sur l’immigration, il est prévu dedoubler la durée maximale de rétentionde 45 à 90 jours (Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, l’avait déjà portée de 32 à 45 jours en 2011). Quand on connaît l’engorgement des centres de rétention, on ne comprend pas bien l’utilité d’une telle mesure. On voit bien en revanche sa nocivité!

En se concentrant sur l’asile dû -ou pas- aux réfugiés, et en limitant les flux d’immigration légale, le gouvernement fait tout ce qu’il ne faut pas faire. « Sans voie d’accès légale, tous les migrants vont se rabattre sur la procédure d’asile », estime François Gemenne, chercheur à Sciences-Po, pour qui le plan du gouvernement «se mord la queue. »

Rédigé le 04/01/2018

A.-M. Delcamp