Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation

Mobilisation contre les fermetures de classe

4aff45ea1e81804da367c6766bdf9e57.jpg

éducation. Pas de moyens supplémentaires pour répondre à l’exigence du gouvernement de dédoubler les CP et CE1 en REP et REP+. De nombreuses fermetures de classes sont donc prévues.

Depuis le 1er février, les mobilisations des écoles contre les fermetures de classes, notamment dans les hauts cantons, se multiplient. A noter qu’elles ont commencé une semaine avant le comité technique du 7 février censé annoncer les ouvertures et fermetures de classe. Il est vrai que l’équation est difficile pour le Directeur académique de l’Education nationale (DASEN). S’il veut répondre aux exigences du gouvernement de dédoubler les CP et CE1 en REP et REP+, très majoritairement situés en zone urbaine, il ne peut que fermer le plus grand nombre de classes possibles en milieu rural et périurbain. Bien sûr, toutes les fermetures proposées aux maires des communes concernées n’auront pas lieu. Cela dépendra de la mobilisation locale. D’où l’intérêt pour l’administration de sonder la «grogne» avant les propositions définitives de fermetures. Les écoles des hauts cantons ont été les premières à se mobiliser avec la perspective de 4 fermetures de classes. Un collectif «sauvons nos classes» a même été créé. Puis les écoles du Conflent, et de la périphérie de Perpignan se sont mobilisées pour dénoncer la dégradation des conditions d’enseignement à l’aune de ces suppressions. Si le DASEN ne propose que trois ouvertures, le SNuipp, syndicat majoritaire dans le 1er degré, demande une quinzaine d’ouvertures, partout où les effectifs dépassent 27,5 élèves par classe. Seuil d’ouverture fixé par l’administration (contre 25,5 il y a quelques années). Face à ces chiffres, on peut se demander où est passée la «prioritéau primaire» affichée par le ministère.

Photo ©Jos.P.

Rédigé le 08/02/2018

A.-M. Delcamp