Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Les capitalistes sont-ils des marxistes comme les autres ?

3496fc7a16103c3f62ba723aa0276af6.jpg

Natixis. La thèse de Marx validée par ses pires ennemis dans un document confidentiel.

Le 2 février dernier, la banque Natixis, filiale du groupe BPCE présidée par François Perol, conseiller économique de Nicolas Sarkozy, a produit un document interne titré «La dynamique du capitalisme est aujourd’hui bien celle qu’avait prévue Karl Marx». A l’origine de ce document se trouve Patrick Artus, économiste français libéral et directeur d’études de la banque. Ce rapport, «strictement confidentiel» a été rendu public par des journalistes du Monde.

Trois points y sont développés. Il constate d’abord une baisse de l’efficacité des entreprises remarquable par la baisse de la productivité et du capital net au sein de l’OCDE. Mais alors que cette situation devrait entraîner une baisse des profits, ceux-ci ont tendance à augmenter depuis 1996. Cette augmentation est notamment permise par une compression des salaires qui se retrouve en-deçà de la productivité par tête. Ces attaques à l’encontre des salariés sont permises par une politique de «flexibilité accrue du marché du travail» et «une baisse du pouvoir de négociation». On retrouve ici la logique au cœur de la loi travail de 2016 et des ordonnances de 2017. Enfin, pour contrecarrer la baisse des profits, Patrick Artus nous explique que les entreprises sont amenées à avoir des activités spéculatives notamment par l’achat d’actions et la spéculation immobilière, à l’origine de crises financières.

Avec ce court rapport, Natixis valide l’existence d’une loi majeure du capitalisme décrite par Marx: la baisse tendancielle du taux de profit. Cette loi permet notamment de comprendre les contradictions propres au capitalisme au sein duquel réside l’origine de ses propres crises.

Une balle dans le pied?

En mettant en avant les contradictions du capitalisme, leurs acteurs se sont-ils tiré ici une balle dans le pied? Ce n’est pas la première fois que les capitalistes s’emparent de la théorie marxiste. Lors de la crise de 2008, on annonçait déjà le retour de Marx dans Le Nouvel Observateur et Challenges et l’ancien ministre des Finances allemand Peer Steinbrück déclarait que «certaines parties de la théorie de Marx ne sont pas si mauvaises». En 2009, le très libéral Alain Minc se définissait comme «le dernier marxiste français». En 2005, le richissime Warren Buffet reconnaissait l’existence de la lutte des classes et disait à son propos que sa «classe, la classe des riches est en train de la gagner». Si en période de crise systémique les capitalistes sont si prompts à reconnaître la véracité de la théorie marxiste c’est qu’ils n’ont pas d’autres choix. Alors que la souffrance due à notre mode de production est de plus en plus palpable, la conscience de classe et le rejet du capitalisme augmentent chez les travailleurs. Les capitalistes sont obligés d’y répondre et de proposer leur solution. En France en 2008, année de crise, Le Capital s’est vendu trois fois plus qu’habituellement. En 2018, 32% des jeunes déclarent avoir une bonne image du communisme et pour 56% d’entre eux la lutte des classes est toujours d’actualité.

Rédigé le 22/02/2018

David Arabia