Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation

Rejet social

6b68822c59553a78781ac15b5213d29b.jpg

Mobilisation. La politique du gouvernement Macron à l’épreuve du mouvement syndical. Le 9 octobre FO, la FSU, la CGT, Solidaires, et les syndicats étudiants UNEF et Lycées UNIL appellent à manifester !

C’est une rentrée sociale sur les charbons ardents que le gouvernement Macron s’apprête à vivre. La mobilisation du 9 octobre pourrait bien être massive au lendemain de ses annonces sur les retraites, l’Education Nationale, l’assurance chômage et globalement sur son budget d’austérité. Des organisations syndicales visant clairement le président Macron dans un communiqué définissent sa politique comme un relai idéologique du modèle capitaliste. Un appel national pour le moins sans ambigüité: «Un constat s’impose et se renforce, celui d’une politique idéologique visant à la destruction de notre modèle social, favorisant notamment l’explosion des inégalités et la casse des droits collectifs». Le défi d’une partie des organisations syndicales et pas des moindres devrait faire interroger Matignon sur sa politique sociale. L’appel national lancé par la CGT, FO, Solidaires et relayé localement par bien plus de syndicats devrait mobiliser massivement. Ainsi dans les Pyrénées- Orientales se rajoutera la FSU et ses composantes comme le SNUIPP, syndicat d’enseignants du primaire appelant aussi au niveau national.

Vent de contestation…

Dans la mobilisation sociale qui se prépare le fait marquant à souligner n’est pas tant la forme, car il y a eu depuis 1995 bien des mobilisations interprofessionnelles, mais sur le fond, dans la dénonciation et la contestation collective des syndicats d’une politique marquée par des orientations clairement idéologiques. Pour Pascal Pavageau, secrétaire généralde Force Ouvrière: «c’est la nécessité d’une grève interprofessionnelle pour empêcherunecasse du modèle social», Pour Philippe Martinez de la CGT:«Les français sont en colère, il faut maintenant que ça se traduise par l’action (…) il faut pouvoir aussi proposer des alternatives…». C’est le sentiment des cheminots qui seront aussi massivement en grève. Des préavis ont été déposés sur tous les lieux de travail. Dans les gares et les ateliers on s’attend à une mobilisation exceptionnelle, commentaient des responsables syndicaux de la CGT. Un climat qui ne décolère pas à la SNCF compte tenu des négociations infructueuses sur la nouvelle convention collective, suite à la suppression du statut de cheminot. Colère aussi dans l’enseignement pour le responsable du SNUIPP des Pyrénées-Orientales Jérôme Guy. La question du gel du point d’indice est évoquée mais elle n’est pas l’essentiel dans cette mobilisation. La politique managerielle qui fait son apparition dans les écoles est un poison. Des «profs» qui seront notés et rémunérés au résultat des élèves, des méthodes qui vont creuser encore plus des inégalités et qui en disent long sur la politique éducative menée par ce gouvernement, commentait le responsable syndical:«il faut avoir conscience de cette attaque globale de notre modèle social,c’est la raison de l’appel franc du SNUIPP pour le 9 octobre ».

Un rassemblement interprofessionnel qui se politise !

C’est nouveau, même s’il faut être prudent sur la chose politique et sur les attentes du mouvement social dans cette mobilisation, il n’en demeure pas moins que dans son objet la mobilisation que tente d’imprimer une partie des organisations syndicales pour la journée du 9 octobre est tout du moins une invitation à s’interroger et à débattre politiquement d’une alternative à la politique d’Emmanuel Macron. Dans ce contexte qui pousse les organisations à agir, la dérive autoritaire du président de la République pose tout un tas de questions sur les marges de manœuvre que pouvaient avoir jadis les organisations syndicales dans les négociations nationales interprofessionnelles ainsi que dans les entreprises. L’intransigeance du gouvernement sur les réformes engagées avec la loi «Travail» ainsi que la réforme de la SNCF, ont résolument détérioré les relations et le dialogue que pouvaient avoir ces corps constitués face au pouvoir présidentiel. L’état d’esprit et les méthodes avec lesquelles ce gouvernement exerce le pouvoir limite les organisations syndicales dans leur capacité à agir sur les dossiers à venir comme l’assurance chômage, les retraites, mais aussi sur les négociations salariales, les conditions de travail… Quant au champ politique déserté par les organisations syndicales il pourrait bien redevenir un périmètre pertinent tout comme la bataille dans les entreprises. La CGT et Force ouvrière semblent sans doute l’avoir bien compris dans ces retrouvailles.

Rédigé le 04/10/2018

Philippe Galano