Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Le débat se poursuit

c62f15fec6bff9167bc29c6b488e17ba.jpg

Congrès. Après des mois de préparation, le « Manifeste pour un parti communiste du XXIe siècle » est arrivé en tête des textes proposés devant celui de la direction nationale. Les travaux se poursuivent.

Quatre textes étaient proposés. Tous «communistes», sans aucun doute, mais différents. Un seul désormais servira de «base commune» pour la suite de la discussion. Ce sera « Pour un manifeste du parti communiste du XXIe siècle». Ce texte sera donc amendé, transformé, modifié pendant plus d’un mois par l’ensemble des militants, jusqu’au congrès où un vote définitif fixera pour les années à venir les grandes lignes retenues. Une nouvelle direction sera élue pour les mettre en œuvre.

Ce qui est habituel au Parti communiste, et unique dans le paysage français, c’est la pratique démocratique et l’engagement du plus grand nombre d’adhérents sur le long terme où chacun compte pour un. Ce qui est inhabituel, c’est que le document «commun» proposé par la direction nationale, élaboré à partir de milliers de contributions, n’est pas celui qui a recueilli le plus grand nombre de suffrages.

Les résultats

Sur les 30 172 suffrages exprimés (62% des inscrits), 12 719 voix se sont portées sur le texte «Pour un manifeste...» (42,15%), 11 461 sur labase commune du Conseil national «Le communisme est la question du XXIe siècle » (37,99%), 3607 sur le texte «Se réinventer ou disparaître» (11,95%) et 2385 votes pour le texte «PCF: reconstruire le parti de classe...» (7,90%). La direction du Parti communiste a aussitôt communiqué: «En application de nos statuts, le texte (retenu) devient donc la base commune de discussion dont tout.e.s les communistes doivent désormais se saisir pour la travailler, l’enrichir de tous les débats et contributions… avec l’impératif d’une construction collective (…). La gravité de la situation politique et sociale en France, en Europe et dans le monde met en devoir tou.te.s les communistes de réussir le congrès afin que notre peuple dispose d’un parti communiste à la hauteur des enjeux...».

«L’impératif d’une construction collective»

Les questions de stratégie sont au centre des débats. Elles ne sont pas les seules. Pour résumer, en prenant le risque de caricaturer, il semble que le texte retenu veuille «restaurer l’identité du PCF dans le paysage», contestant «la spirale de l’effacement» et en tenant pour responsable l’actuelle direction nationale, avec un bilan critique et sévère en première partie. Ce texte propose même, d’ores et déjà, outre une «candidature communiste» aux prochaines élections présidentielles, un renforcement général de des activités propres du PCF, identifiées, produisant propositions et initiatives. Ces questions font débat, aussi présentes dans le texte «Printemps du...», prônant à contrario à la fois plus de souplesse et plus d’audacedans la volonté de rassemblement, dans la construction d’un «front commun» de toutes les forces de transformation sociale, prenant acte de la force électorale LFI. Le texte du Conseil National, lui, préférant cette formulation: «Nous proposons aux forces disponibles d’expérimenter un nouveau cadre politique, d’animer des campagnes communes… sans nier les débats, (…), élaborer des constructions programmatiques (…)». Nul doute que beaucoup retrouveront dans ces débats qui traversent le Parti communiste les questions que se posent tous ceux qui veulent construire une perspective politique qui permette de combattre la politique de classe d’Emmanuel Macron et de mettre un terme au règne sans partage de la finance.

Rédigé le 11/10/2018

Michel Marc