Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

La Nouvelle-Calédonie reste française

d3f874bfc65baad25c545b90161fc81f.jpg

Référendum. Le vote a tranché, 56,4% des Calédoniens ont choisi de rester français.

Sans grande surprise, la Nouvelle Calédonie reste française. A la question «Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante?», les Calédoniens ont répondu non à 56,4% avec une participation à 80,68%. Rien de très surprenant car la population Kanak est devenu largement minoritaire au fil du temps. Ce qui a davantage surpris, c’est que les sondages annonçaient jusqu’à 70% pour le non. Comment comprendre ce score?

Colonie française depuis 1853, la rébellion des Kanak contre les «Caldoches», descendants des colons, a culminé aux débuts des années quatre-vingts. L’élection de François Mitterrand avait suscité un espoir d’indépendance. Mais la répression, diligentée par Bernard Pons, ministre des DOM-TOM, a été sanglante: dix-sept Kanak et deux gendarmes pris en otage ont été tués par le GIGN dans la grotte d’Ouvéa en 1988. L’accord de Matignon de 1988, diligenté par Michel Rocard, alors Premier ministre, a mis un terme à l’insurrection et aux violences. Cet accord ouvrait la voie à une «décolonisation progressive». Il prévoyait la ré-attribution de terres aux Kanak et une large autonomie avec la création d’un congrès et des collectivités territoriales appelées «provinces». Il portait en germe l’accord de Nouméa de 1998 élargissant les compétences à l’enseignement et à l’économie. Il prévoyait également le référendum de 2018 au terme de l’accord.

La Nouvelle-Calédonie d’aujourd’hui et de demain

Une participation de plus de 80%, malgré l’appel au boycott de certains indépendantistes, révèle un peuple désireux de choisir son avenir. D’autant que ce sont les jeunes qui ont voté en majorité. Tout aussi intéressant le pourcentage du oui à l’indépendance, à 43,6%, alors que la population Kanak ne représente même pas 30%. Il est évident que la Nouvelle-Calédonie d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec celle d’il y a trente ans. Elle n’est plus la juxtaposition de deux communautés, même si les inégalités persistent. Les Calédoniens, et les commentaires de rue avant le référendum en témoignent, ont maintenant la conviction d’un destin commun. La décolonisation des esprits a commencé.Le débat est pourtant loin d’être clos. L’ancienne colonie a vocation à bénéficier « d’une complète émancipation », prévoyait l’accord de Nouméa. Autant dire que le statu quo est impossible. Il faudra trouver une formule juridique qui soit satisfaisante pour les deux camps, loyaliste et indépendantiste, et qui permette de garantir la paix. Souveraineté partagée? Autonomie étendue? La question sera à l’ordre du jour lors des prochains référendums prévus en 2020 et 2022.

Rédigé le 08/11/2018

Anne-Marie Delcamp