Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

La chasse au chômeur est ouverte

37e8244bf80494bfc3a3fd60d624188c.jpg

Réglementation Un décret daté du 30 décembre 2018 aggrave les sanctions contre les chômeurs qui ne « recherchent pas assez activement un emploi ».

La réglementation antérieure ne faisait déjà pas de cadeau. En 2017, 550 000 demandeurs d’emploi ont été radiés. Selon une étude de Pôle emploi, ceux qui ne demandent pas mieux que de travailler sont plus de 90%. Désormais, ils sont traités comme des fraudeurs. La notion d’«offre raisonnable d’emploi», le seul garde fou du système, n’a plus de sens. Désormais, l’éloignement, la perte de salaire ou le fait de proposer un emploi sans rapport avec les compétences du demandeur ne pèseront plus rien. Mais les faits sont têtus, les demandeurs d’emplois sont 6 000 000, les offres environ 580 000. Les tours de passe-passe du pouvoir pourront tout juste dégonfler (très peu) les chiffres, ils ne régleront pas le problème. Après bientôt deux ans de présidence Macron, sa politique ne réduit pas le nombre de chômeurs. Le nouveau dispositif a un but: culpabiliser les privés d’emploi, comme on culpabilise les salariés, les retraités, et rendre les victimes responsables de leur situation. Alors que la fraude patronale et l’évasion fiscale représentent des dizaines de milliards d’euros. Le député communiste Pierre Dharréville résume la situation:«Le gouvernement est en train de mettre à mal tous les principes fondamentaux de la Sécurité sociale. Il fait le choix de l’injustice et de l’arbitraire», mais il ajoute : «Le pays a compris que les réformes que Macron défend au nom du progrès sont en fait des réformes de régression.»

Rédigé le 10/01/2019

M.G.