Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

Macron continu à enfumer les maires

ae9fc98072eb9d40730e5cea52a37468.jpg

Grand débat national. Deuxième rencontre avec les maires et deuxième monologue de Macron pour marteler ses choix économiques à Souillac.

L’exécutif espère désamorcer les manifestations. Après la trêve des confiseurs les mobilisations sont reparties de plus belle. Malgré ce « grand débat », considéré comme stérile voir inutile, les appels sont nombreux à poursuivre la mobilisation qui entame son troisième mois.

Après les maires de Normandie, Macron est allé au-devant de ceux d’Occitanie à Souillac. « L’événement » est placé sous haute sécurité : les commerces sont fermés, le marché annulé et les manifestations interdites.

Dans ce contexte, les 600 maires invités attendent. Le président de l’association des maires ruraux du Lot lance à Macron : « J’espère que vous n’êtes pas dans la posture du "dites-moi de quoi vous avez besoin, je vous expliquerai comment vous en passer" ». Il poursuit son réquisitoire en parlant « des lois complètement déconnectées, pondues dans les bureaux parisiens ». II interpelle le président : « Savez-vous avec combien on doit vivre par semaine quand on a le RSA une fois que tous les incompressibles sont payés ? 40 euros ! Vous ne mesurez pas l’incidence de vos mesures. Vous rajoutez de la précarité à la précarité ! » Et d’enfoncer le clou : « On a eu le "casse-toi" de Sarkozy, les "sans-dents" de Hollande et maintenant "ceux qui déconnent". Il faut arrêter d’opposer les gens, arrêter le mépris ! »

Au premier rang des préoccupations exprimées par les maires figurent l’affaiblissement des services publics dans les campagnes, la fracture numérique et la loi NoTRE qui les a « dépossédés » de leurs prérogatives.

L’injustice selon Macron

Macron est venu pour distiller ses convictions. Le président défend ses choix fiscaux et résume sa vision économique. Il affirme que « la vraie injustice, ce n’est pas que l’un gagne plus que l’autre », mais dans « les inégalités de destin ». « L’ISF ce n’est pas un sujet entre riches et pauvres pour moi, c’est un sujet sur est-ce qu’on veut aider nos entreprises ou pas ».

Pourtant les chiffres sur l’investissement le contredisent, le président affirme que « ce n’est pas en rétablissant l’ISF et en faisant le référendum d’initiative citoyenne qu’on réglera le problème du chômage de masse ».

Macron avait prévenu que ce débat ne changerait rien. Ce débat est devenu une tribune présidentielle où il ne fait que marteler son programme.

Rédigé le 20/01/2019

Dominique Gerbault