Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

La CGT en congrès confédéral

66f4039f954a3e83590ce4a97c503a02.jpg

Syndicat. La CGT organise son 52e congrès à Dijon dans un contexte particulièrement complexe.

Depuis décembre dernier, si la CGT reste le premier syndicat dans la fonction publique, elle a vu la CFDT prendre la première place dans le monde de l’entreprise. Des résultats qui font suite à des élections peu suivies, avec une participation dans la fonction publique qui est même passée sous la barre des 50%. L’ensemble des syndicats a perdu des dizaines de milliers de suffrages.

Malgré ce désintérêt pour la cause syndicale, la question principale reste la même : les modalités d’un « syndicalisme de masse utile et efficace », problématique au cœur de ce 52e congrès. Les objectifs sont toujours d’actualité, comme gagner de « nouveaux droits » ou « une vraie sécurité sociale professionnelle ».

Les travailleuses et les travailleurs sont confronté.e.s aux nouvelles technologies, à l’intelligence artificielle, aux questions posées par le changement climatique… Autant de sujets que la CGT veut maîtriser. Avec les réorganisations, les externalisations, l’augmentation de la sous-traitance, l’ubérisation… les salariés « ont été éparpillés dans une multitude de PME-TPE ». Une dispersion à laquelle s’ajoutent une prolifération de statuts divers et une recomposition sociale avec une part des ingénieurs, cadres, techniciens et agents de maîtrise ayant fortement progressé pour atteindre « 50% du salariat ».

« Le problème aujourd’hui est que la CGT rayonne sur 42% du monde du travail. Ceux qui subissent ne sont plus les travailleurs de son périmètre historique et nos structures ne sont plus adaptées au monde du travail », analyse Philippe Martinez, le secrétaire général, lors d’une présentation du congrès devant l’association des journalistes de l’information sociale (AJIS).

Si la confédération reste le syndicat comptant le plus d’adhérents -653.000- ce nombre est en recul, malgré les 35.000 à 40.000 adhésions nouvelles que Philippe Martinez dit engranger chaque année.

Face à un gouvernement intransigeant et brutal

Des difficultés qui s’ajoutent à celles rencontrées avec le gouvernement. Dès son arrivée, Macron a voulu se passer des syndicats. Non content d’avoir drastiquement réduit le nombre de représentants des salarié.e.s via les ordonnances « Travail », il a confiné les syndicats dans de pseudo-séances de concertation où aucune de leur proposition n’est prise en compte.

La CGT n’a pas joué la politique de la chaise vide dans les dossiers importants que sont le chômage, les retraites etc. En revanche, elle a refusé de participer au récent sommet social. « Mettre en œuvre les décisions du président de la République, ce n’est pas notre truc », a commenté Philippe Martinez.

Le long conflit de la SNCF a aussi montré l’intransigeance du pouvoir et les dernières manifestations, sa brutalité. Le 1er mai, le cortège de la CGT a été directement pris pour cible par la police, alors même que ballons siglés et service de sécurité étaient identifiables.

L’irruption des Gilets jaunes sur la scène revendicative a été un élément nouveau avec de éléments qui affichaient un net rejet des organisations syndicales.

« Les Gilets jaunes qui agrègent des femmes, des retraités, des salariés de petites entreprises, des précaires, sont le reflet de nos déserts syndicaux », a d’ailleurs reconnu Philippe Martinez devant l’AJIS. Pourtant, les hostilités entre Gilets jaunes et syndicats se sont estompées dans certains départements et des UD de la CGT ont su nouer des liens, s’appuyant sur des revendications communes.

Rédigé le 13/05/2019

Dominique Gerbault