Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation

La justice des mineurs à bas

b87658a4f93151a0e91251a7bb594da6.jpg

Régression. Le gouvernement entend supprimer l’ordonnance du 02/02/1945 et lui substituer un code pénal pour mineur.e.s.

En ayant comme projet de promulguer un code pénal de justice des mineur.e.s, le gouvernement va abroger de fait l’Ordonnance de 1945, texte fondateur qui porte en son préambule toute la philosophie d’une justice émancipatrice avec comme principe premier la notion d’éducation. Cette ordonnance, issue des travaux du Comité National de la Résistance, constituait une véritable rupture avec la conception antérieure sur le traitement du problème des mineurs délinquants. Elle introduisait pour la première fois le principe d’une réponse éducative à tout acte délictuel posé par un enfant. Elle mettait en avant la nécessité de travailler, à la fois sur la personnalité du jeune, mais aussi de cerner les difficultés familiales et environnementales de celui-ci. L’enfant est alors considéré pour ce qu’il est, un «être en devenir» dont la personnalité ne pouvait se réduire au seul regard de l’acte délictuel qu’il avait commis. Enfin, l’Ordonnance de 45 rejetait le principe de l’enferment des mineurs, en prison ou dans les bagnes pour enfants.

Le nouveau code pénal pour mineur.e.s reviendra en arrière

Le gouvernement Macron dans sa volonté d’en finir avec «l’esprit de 45» a l’intention de promulguer un nouveau code pénal pour mineur.e.s qui viendra se substituer à l’Ordonnance de 45. Les premières annonces faites aux professionnels de justice par la Garde des Sceaux ne laissent pas de place au doute. Les mesures de contrôle et de sûreté tiennent le haut du pavé. Les mesures éducatives devront être courtes (9 mois maximum) quand on sait que le principe même du travail éducatif avec un jeune, c’est le temps. Il sera surtout demandé aux équipes éducatives d’être dans le contrôle et à l’enfant de rentrer rapidement dans le cadre qui lui est fixé sous la menace d’un jugement centré sur son comportement bien plus que sur sa problématique individuelle et familiale, avec comme perspective les lieux d’enferment (prison, centres éducatifs fermés). C’est le retour de la banalisation de l’enfermement des enfants.

Les professionnels du secteur sont vent debout face à ce projet. Les personnels éducatifs, bien sûr avec le syndicat historique du secteur, le SNPES/PJJ/ FSU (Syndicat National des Personnels de l’Educatif et du Social), mais aussi la CGT-PJJ, Sud Justice, le SM (Syndicat de la Magistrature), le SAF (Syndicat des Avocats de France) et d’autres associations. Le combat s’annonce rude ici aussi.

Rédigé le 18/07/2019

Roger Rio