Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

L’enfer se cache dans les bouteilles en plastique

493b591aae62978f7396ca213b6bbde3.jpg

Ecologie. Le projet de loi antigaspillage met en place une consigne pour les bouteilles en plastique, une fausse bonne idée.

Le projet de loi pour une économie circulaire a été proposé au Conseil des ministres le 10 juillet dernier. Le plastique est la cible principale de cette loi antigaspillage. Objectif louable, d’autant que la France, en ce domaine, a encore beaucoup de progrès à faire, 26 % seulement des emballages plastiques y étant recyclés. L’objectif du gouvernement est de tendre vers 100 % de recyclage d’ici 2025.

Pour y parvenir, outre l’interdiction d’ici 2020 du plastique à usage unique comme les pailles, les couverts, les gobelets et autres touillettes à café, la loi prévoit de mettre en place un système de consigne pour les bouteilles en plastique. Cette dernière idée a fait bondir de joie les fabricants et distributeurs de boissons français.

L’inquiétante satisfaction de la grande distribution

Un enthousiasme qui fait dresser l’oreille car l’enfer se cache dans les détails. En effet, ce que vise le texte c’est la consigne des bouteilles plastiques en PET (polyéthylène téréphtalate) et à usage unique… qui ne représentent que 0,5 % des déchets ménagers. Mais pas de réutilisation comme ce serait le cas pour des bouteilles de verre, la seule différence avec la situation actuelle étant qu’au lieu de mettre ses bouteilles vides dans le container adéquat, le citoyen se déplacera jusqu’à la consigne pour toucher quelques centimes.

Aussi on peut se demander si en réalité la mesure phare du projet n’est pas là pour servir les intérêts de la grande distribution et du secteur de la boisson. Avec cette consigne, plus question d’éradiquer le plastique qui par la grâce d’une consigne va devenir écologique. Les grands fabricants ne s’y sont pas trompés: Tropicana vient de décider de remplacer toutes ses briques de jus en carton au profit du plastique. En second lieu, la concentration des bornes de tri chez les distributeurs obligera les consommateurs à y revenir et fidélisera encore un peu plus les populations.

On donne au privé ce qui rapporte

Enfin, les collectivités qui gèrent les centres de collecte des déchets vont être les grandes perdantes de cette mesure. En effet, les bouteilles en PET sont l’un des rares déchets plastiques qui ont une valeur marchande et assurent ainsi la viabilité économique des centres de tri. Avec la loi, on laisse au service public ce qui coûte et on offre au privé les 200 millions d’euros rapportés par les 12 milliards de bouteilles en PET fabriquées en France. Ce qui va globalement déstabiliser le système de collecte en construction depuis plus de dix ans…

Rédigé le 18/07/2019

René Granmont