Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

Pas seulement politicien et électoraliste

90f14451cc40986fdf79dc4936396013.jpg

© Bansky. Macron. Les ressorts de la politique migratoire du chef de l’État sont aussi idéologiques. La pensée macroniste est imprégnée des idées suprématistes sur la civilisation blanche et chrétienne.

Lorsqu’on déroule les séquences successives, depuis début septembre, de l’opération macroniste sur la question de l’immigration, ce qui transparaît d’abord, c’est sa double visée politicienne. D’une part, l’objectif électoraliste qui consiste à ratisser tout ce qu’il peut dans un électorat de droite chauffé à blanc sur la question de l’immigration, et, au-delà, séduire la part de l’électorat populaire la plus portée à rendre l’immigré responsable de ses difficultés. C’est l’épouvantail usé mais efficace du bouc émissaire, thématique fétiche de l’extrême droite. Et, en lui disputant son terrain, Macron se présente comme l’ultime rempart face à Marine Le Pen. L’autre visée, tout aussi classique, mais payante, c’est de faire diversion face à un climat social détérioré. Ainsi, en septembre, on a eu une première salve du président de la République afin de «préparer notre pays aux défis contemporains qui font peur», dont l’immigration présentée comme menaçante par nature. Puis, devant l’Assemblée nationale, il en a remis une couche, avec cette saillie grossièrement électoraliste: « Les bourgeois n’ont pas de problème avec cela (l’immigration-NDLR) : ils ne la croisent pas. Les classes populaires vivent avec. » Enfin, en point d’orgue, il y a eu la promulgation des 20 mesures.

Les ressorts idéologiques de la stratégie macroniste

On pourrait penser que les raisons qui poussent Macron à cet acharnement sont uniquement politiciennes et électoralistes. En d’autres termes, il ne croirait pas à ce qu’il dit et ce ne serait que par duplicité qu’il prendrait le risque raisonné de jouer avec le feu. Mais l’explication ne serait-elle pas qu’il utilise une argumentation dont il est lui-même convaincu? Toute une série d’indices laisse entendre qu’il n’échappe pas à la pensée réactionnaire qui voit les migrations, englobant l’immigration, comme une menace pour la civilisation blanche et chrétienne et sa prétention dominatrice. De ce point de vue, il est très significatif qu’il ait donné un long entretien à l’hebdomadaire fascisant Valeurs actuelles (n° du 31 octobre au 6 novembre), dont on retiendra, entre autres, cette petite phrase: « le problème, c’est qu’on donne des centaines de milliers de visas à des gens qui restent sur le territoire et qui ne repartent pas », de quoi alimenter la thèse complotiste du «grand remplacement». Autre indice, et non des moindres, lorsqu’il a dégainé à plusieurs reprises la notion d’«insécurité culturelle», empruntée à l’inquiétant islamophobe Laurent Bouvet qui en imputait l’origine au «mode de vie des migrants» avec «évidemment l’islam en première ligne».

Comme quoi, la stratégie du chef de l’État n’est pas seulement politiquement perverse, mais idéologiquement réactionnaire.



Rédigé le 14/11/2019

R.C.