Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation

Renault sous l’ère Carlos Ghosn

03c07e5cf0ee01c2cc440be9511d7223.jpg

Economie. La politique mise en place par Carlos Ghosn quand il était à la tête de Renault : plus de profit et moins d’emploi.

La création de valeur pour l’actionnaire était devenue chez Renault l’unique étalon des « performances financières » de l’entreprise. C’était l’axe central, l’outil de pilotage visant à l’augmentation sans fin des dividendes et de la valeur boursière de l’action. Pour en sécuriser la trajectoire, les rémunérations de Carlos Ghosn et des membres du comité de direction de Renault étaient indexées à cet objectif avec le versement démesuré de la part variable du salaire, l’attribution de stock-options et d’actions gratuites. Les décisions d’investissement étaient concentrées sur les seules activités les plus rentables dans un temps court, celles susceptibles de dégager un retour sur investissement à deux chiffres. Les autres, jugées insuffisamment rentables ne verront jamais le jour et celles existantes étaient abandonnées.

Les salaires étaient maintenus au point bas

2017 aura été l’année de tous les records financiers : 5,2 milliards de résultat net, une marge opérationnelle de 6,6% et plus d’un milliard de dividendes versés aux actionnaires. Carlos Ghosn affichait l’ambition d’aller encore plus loin « avec des profits multipliés par 3 d’ici la fin du plan en 2022 (par rapport à 2016)».

Mais qu’en était-il de la santé des salariés, de leur pouvoir d’achat, de l’ingénierie, de l’outil industriel, de la production française et du réseau commercial ? Les conditions de vie et de travail ne cessaient de se détériorer de l’ouvrier à l’ingénieur et cadre. L’incapacité à pouvoir faire son travail en qualité se généralisait à toutes les catégories professionnelles avec des conséquences délétères pour la santé. Les embauches ne compensaient pas les départs et le recours à l’intérim était toujours aussi important (80% sur les chaînes de montage) avec des conditions de travail d’un autre temps.

Les ventes de la gamme Renault étaient très loin d’être au niveau des ventes d’avant crise et l’essentiel des Renault vendues en France était fabriqué en dehors du sol national. Si le réseau commercial se battait pour corriger les défauts des véhicules et sauvegarder l’image de la marque auprès des clients, la mission qui leur était assignée se résumait à saigner les clients sur la main-d’œuvre et les pièces détachées. Une stratégie financière court-termiste, dramatique sur le plan social et humain. Carlos Ghosn parti, cette même politique continue.



Rédigé le 16/01/2020

Dominique Gerbault