Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation

Les travailleurs doivent être protégés !

29d4af8b1b90954aeebd837849326c16.jpg

Coronavirus. La pénurie de masques de protection perdure pour les soignants et les salariés, contraints de travailler. Mais le pouvoir préfère s’attaquer au droit du travail.

Plus d’un mois et demi après l’apparition en France des premiers cas de coronavirus, les masques de protection adaptés sont toujours en nombre insuffisant pour le personnel médical. Le gouvernement a beau reconnaître des « difficultés logistiques », les soignants accusent : « Les autorités ont été défaillantes. Rien n’a été anticipé, analyse le docteur Crapier. Quand on sera sortis de cette crise, il faudra rendre des comptes quant à ces semaines de dénis qui ont coûté des vies. »

Macron a parlé de « guerre ». Mais dans cette guerre là, nombre de salariés sont considérés comme de la chair à virus. Insuffisants pour les personnels de santé, les masques sont quasi inexistants pour toutes les autres professions exposées au risque de contamination. Infirmiers de l’hôpital de Thuir, caissières des supermarchés, livreurs, policiers, travailleurs sociaux… tous craignent aujourd’hui pour leur santé et celle des leurs.

Les pleins pouvoirs aux décideurs économiques

De plus, à l’heure du confinement général, l’avidité de certaines entreprises de secteurs non essentiels qui contraignent leurs travailleurs à continuer à produire, souvent sans aucune protection, est irresponsable. En effet, sur tout le territoire national, de trop nombreuses entreprises continuent de fonctionner au détriment de la santé de leurs salariés, y compris dans des lieux où des ouvriers ont été dépistés positifs au Covid-19. Comme le déclare la CGT, « on ne peut d’un côté (…) déclarer l’état de guerre comme l’a fait le président Macron et accepter que des entreprises ne contribuent pas à ce nécessaire effort de solidarité nationale. » Pourquoi le gouvernement refuse-t-il de lister avec les syndicats les entreprises essentielles à la continuité de la vie du pays et de faire cesser l’activité des autres ? Dans sa gestion hasardeuse de la crise, il est directement responsable d’avoir laissé les mesures de protection à la libre appréciation des patrons.

Pire, le projet de loi instaurant l’état d’urgence sanitaire qui vient en débat à l’Assemblée montre que, si le gouvernement n’anticipe toujours rien en matière d’urgence sanitaire réelle, il s’empresse de déréglementer le Code du travail. Il veut faire voter des ordonnances qui permettront à certaines entreprises de revenir sur la durée légale du travail, sur l’acquisition et les prises de congés payés et sur les réunions des instances représentatives du personnel. Comme l’a souligné avec gravité le député communiste Pierre Dharréville, « ces mesures d’exception sont très inquiétantes. Elles donnent les pleins pouvoirs aux décideurs économiques, alors qu’eux-mêmes ne le demandent pas. »

En fait, face au Covid-19, Emmanuel Macron et le gouvernement ont fait le choix de privilégier les intérêts purement économiques au détriment de la santé de la « chair à canon » du capitalisme.



Rédigé le 26/03/2020

René Granmont