Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

Malgré les GPS, l’USAP n’a pas retrouvé le chemin de la victoire

Une troisième défaite de rang (16-18 à Tarbes) plonge l’USAP dans le doute à l’issue d’un match où les Catalans n’ont pas paru très concernés, ni trop solidaires.

Des GPS pour quoi faire ?

Lors de ce match à Tarbes, l’USAP testait ses premiers GPS. Oh ! Les 15 joueurs n’en étaient encore pas équipés mais ce sera fait pour le match du 29 novembre contre Colomiers. Instaurés par les Blacks, ces petits boîtiers qui se fixent en haut du dos ont pour but de mesurer les performances physiques de chaque joueur, que ce soit à l’entraînement ou au cours d’un match. « Ces GPS, explique l’entraîneur François Gelez, devraient pour chaque joueur personnaliser le contenu de chacun de ses entraînements. La manière dont on s’entraîne évoluera pour chacun en fonction des indications du GPS. La semaine d’entraînement de chaque joueur sera, de fait, gérée différemment tout en gardant un œil humain et personnel sur l’évolution de chacun ». L’USAP n’étant pas le premier club à tester cette technologie, il existe des bases de données sur lesquelles se calquer pour amener les joueurs dans les conditions optimales le jour du match et éviter ainsi que tel joueur soit surentraîné ou permettre à tel autre de travailler davantage au cours de la semaine. Mais ces GPS ne pourront pas, pour autant, résoudre les problèmes techniques de chacun et encore moins les problèmes... psychologiques du groupe.

Mais que se passe-t-il donc dans ce groupe ?

Défaits à Bayonne lors d’un match qu’ils auraient pu gagner à la fin en y mettant les ingrédients nécessaires mais surtout les joueurs nécessaires, anesthésiés à Aimé-Giral la semaine suivante contre Montauban, les sang-et-or se devaient de se racheter chez la modeste équipe de Tarbes très mal lotie au classement. Une réaction était attendue dans les chaumières catalanes. « Nous attendons une rébellion, avait annoncé François Gelez avant de monter dans le bus pour Tarbes, car ce sont des semaines que l’on aimerait s’éviter. Il y a eu beaucoup de remises en question car on est tous passés à côté, nous, nous n’avons pas su faire sentir le danger aux joueurs, les joueurs n’ont pas su s’approprier la chose. Maintenant on attend la réaction, ce qu’a déjà su faire ce groupe par le passé ». Le moins que l’on puisse dire c’est que cette réaction n’a pas eu lieu à Tarbes où l’occasion était rêvée face à une équipe pas forcément très solide et assommée par les annonces de problèmes financiers. L’USAP a présenté en Bigorre une équipe avec un électroencéphalogramme plat, sans aucune réaction, incapable d’une seule action de jeu pendant un bonne heure alors que son adversaire peinait à marquer des points. Malgré un petite réaction par la suite, les Catalans se sont montrés incapables de mettre la machine en route dans un match qui s’est cantonné entre touches et mêlées. Preuve que les Tarbais ne sont pas au mieux, les Catalans sont revenus au score et auraient même pu l’emporter, si à 4 minutes de la fin, la pénalité de Tom Ecochard était passée entre les perches. C’eût été sûrement un scandale tellement le jeu de l’USAP ne méritait pas cette récompense. Le bonus défensif est déjà un luxe vu la bouillie de rugby présentée par les sang-et-or !

Et maintenant, il va bien falloir expliquer pourquoi une telle démission, pourquoi un tel non-jeu. C’est même à se demander si certains joueurs sont sur le terrain tellement ils sont transparents, quant à la solidarité c’est évident qu’ elle n’y est plus, si elle a existé un jour. Il semble évident, d’autre part, que le courant ne passe pas entre certains joueurs et les entraîneurs. Qui est capable dans le club de taper du poing sur la table après une telle démission? Le capitaine ? Mais au fait lequel, car on en change toutes les semaines ? Les entraîneurs ? Bof, ils n’ont pas l’air de vouloir se mettre tel ou tel joueur à dos ou du moins de cette façon. Le président Rivière ? Cantonné dans son rôle administratif qui lui prend trop de temps, il ne paraît pas en mesure d’entrer dans le vestiaire pour remettre un peu d’ordre dans la maison. L’a-t-il déjà fait par le passé ? Alors qui ? Les joueurs catalans du club qui ont l’USAP ancrée aux tripes, tels J.P Perez et surtout David Marty, mais lorsqu’ils le font, c’est mal vu par certains. Alors qui ??? Il est évident, à l’heure actuelle, qu’un problème existe au niveau du vestiaire et que seuls ceux qui vivent pour l’USAP tentent de l’exprimer. L’abcès doit être percé le plus rapidement possible pour éviter que cette saison, qui avait débuté sous de bons auspices, ne se transforme en cauchemar en particulier pour les supporters qui font encore de gros efforts pour venir encourager l’USAP, mais qui risquent de se décourager très rapidement s’ils se sentent victimes de « foutages de gueule ».

L’USAP s’enlise tout doucement dans les travers de la saison précédente au fil des matchs et ce semblant de confiance que l’on croyait ressentir dès septembre est en train de s’estomper.

Bien sûr il y a bien plus grave en ce moment en France, mais à l’USAP on est très loin de cette identité catalane qui était reconnue sur tous les terrains.

Rédigé le 30/11/2015

Jo Solatges