Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

Adieu Jonah et merci !

131dc66fab169073c239e40132b6f5b2.jpg

Le Néo-Zélandais d’origine tongienne Jonah Lomu est décédé à l’âge de 40 ans d’une crise cardiaque

Dans l’histoire du rugby il y aura le rugby qualifié d’amateur et le rugby pro, l’un des artisans de cette transition fut sans conteste le colosse Jonah Lomu. Avec des mensurations hors normes pour son époque (1,96m pour 118kg) celui qui, dans d’autres équipes, aurait été destiné à un poste de 2e ligne ou éventuellement de 3e ligne centre jouait chez les All Blacks au poste d’ailier, car en plus d’être un phénomène de puissance, il était doté d’une pointe de vitesse extraordinaire, avoisinant les 10,7 secondes sur 100 m. En 1995, Jonah Lomu a 20 ans et les téléspectateurs de l’époque n’ont d’yeux que pour ce phénomène qui va contribuer, au-delà des océans, à promouvoir le rugby au niveau mondial. Son coéquipier chez les Blacks Tana Umaga le confirme : « Jonah a porté à lui seul le rugby dans l’ère professionnelle. Tout le monde a essayé d’en fabriquer un nouveau en mettant des avants dans les lignes arrières ou en mettant sur les ailes quelqu’un de sa taille.Mais il n’y en a pas deux comme lui et, pour être honnête, il n’y en aura probablement jamais ».

Il est, à 20 ans, le premier joueur à toucher 1 million de francs par an, c’est-à-dire 150 000 euros, alors que les joueurs français en sont à leurs premiers petits contrats, puis il va devenir, avec l’arrivée d’un équipementier chez les Blacks, la première star mondiale. Les Coupes du monde 1995 et surtout 1999 seront pour lui l’occasion d’inscrire un total de 15 essais ce qui le propulse recordman des essais dans cette compétition mondiale (ce record fut égalé mais pas dépassé par le Sud-Africain Brian Hobana en octobre dernier). en face de Jonah Lomu était pour ses adversaires un honneur mêlé, bien sûr, d’un certaine crainte car ce « monstre » renversait tout sur son passage et il fallait un plan de jeu efficace pour arrêter ou du moins ralentir ce phénomène comme en témoigne l’ailier français Vincent Clerc opposé à Jonah à 21 ans lors de sa 2e sélection en équipe de France : « C’était un rêve. Je n’avais rien à perdre contre lui car il avait écrasé la moitié de la planète. Sur mon premier ballon, j’avais pris un tampon terrible et je me suis retrouvé en touche. Quand il rentrait sur le terrain, on ne voyait que lui car il était plus costaud que les avants ». Lors d’une tournée des Blacks en 1996, notre ailier catalan Laurent Arbo, en sélection avec le Languedoc-Roussillon à Béziers, fut opposé à Jonah Lomu et le stade de la Méditerranée rugit de plaisir lorsque Laurent réussit à le plaquer alors qu’il lui rendait... 40 kg et près de 30 cm.

Pour ma part, il me fut donné de rencontrer ce soir-là ce phénomène mais... après le match, une bière à la main, et ce fut une de mes plus formidables rencontres sportives tellement, en-dehors du terrain, Jonah était un homme simple avec une extraordinaire gentillesse qui véhiculait de belles valeurs, comme quoi sa notoriété n’avait en rien détruit son bel état d’esprit. Mais, à 27 ans, cette force de la nature livrera un autre combat. Un syndrome néphrétique le mettra quasiment à terre, l’obligeant à subir dialyses, puis opération et greffe de rein. Malgré tout, sa volonté et son obstination le verront rechausser les crampons en Europe puis dans sa province d’Auckland où il ne fut que l’ombre de lui-même. Marseille voulant en 2009 promouvoir le rugby, fit appel à sa notoriété en Fédérale 1, mais l’ancien champion était bien trop meurtri dans son corps. Il fit même ses premiers entraînements avec un cathéter dans le bras tellement son envie de rejouer était grande, mais ce fut un échec. Par contre, lors des matchs où il ne jouait pas, il était d’une grande disponibilité pour ses partenaires, allant même jusqu’à jouer le porteur d’eau. Symbole de sa modestie. Son entraîneur de l’époque à Marseille, Alain Hyardet (ex-manager de l’USAP) dira, la gorge serrée, que Jonah était un seigneur. Le rugby aura profité de ce phénomène pour de nombreuses années. « Mon but est de tenir jusqu’aux 21 ans de mes enfants », avait-il déclaré. Eux n’auront profité de leur père que 6 et 5 ans !

Rédigé le 04/12/2015

Jo Solatges