Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

L’USAP a enfin sorti la tête de la… Méditerranée

e8ca46193c8c45f428c0c42af2b4ce9b.jpg

Évacuées les rancoeurs d’antan

1996, 2004: dates des bagarres épiques qui font encore le tour des internautes, bagarres qui avaient fait dire à certains (non connaisseurs peut-être!) que le rugby était un sport de voyous. Fort heureusement quelqu’un précisa plus tard que c’était «un sport de voyous joué par des gentlemen». Ce ne pouvait être qu’un British!

Et même si Sacha Guitry, qui ne connaissait sûrement rien au rugby, avait décrété que «le rugby est le football du con» (un grand merci à lui au passage!) force est de constater que ce derby 2015 fut d’une tenue exemplaire sans débordement ni geste interdit. Il existe toujours une gentille rivalité entre supporters. Attention, Sacha, rien à voir avec le foot! Ce ne sont souvent que sifflets, broncas ou autres «chambrages» qui font partie du monde du rugby, comme ce fut le cas tout au long de la première mi-temps au cours de laquelle l’USAP faillit perdre pied complètement et se noyer.

40 premières minutes décevantes de l’USAP

17 à 7 pour Béziers à la mi-temps et l’addition aurait pu être encore plus lourde sans un ballon relâché à 15 mètres de l’en-but catalan par le centre biterrois Gerber qui filait à l’essai. Dans les tribunes, les supporters catalans (2 500 environ!) revivaient avec effroi la longue «litanie» des défaites hors d’Aimé-Giral.

Grégory Patat, l’entraîneur des avants, sentait que «malgré une bonne mêlée et une bonne défense, les Catalans n’arrivaient pas à régler les problèmes en touche». En effet, ses joueurs avaient perdu 5 lancers. Pas de ballons, pas de munitions, donc obligation de défendre et il est bien connu que l’équipe qui doit défendre fait des fautes. Par ailleurs les Catalans ne pénétraient dans les 22 mètres biterrois qu’une seule fois pour un essai qui prouvait aux plus sceptiques que le jeu de l’USAP était bien mieux huilé que celui des Biterrois.

«Aqui, aqui es Bésiers!» hurlaient les supporters occitans. Oui mais…

Une seconde mi-tempsen sang-et-or

Malgré le retard accumulé en première période, les Catalans rectifiaient les erreurs dès le retour des vestiaires. En d’autres circonstances (Mont-de-Marsan, Bourgoin, …) les joueurs de l’USAP se seraient affolés et auraient lâché le match. Que nenni! Grégory Patat précise qu’«il faut féliciter les garçons qui ont réussi, à la mi-temps, à mettre en place la stratégie définie».

Ce furent alors 40 minutes d’agonie pour le quinze biterrois, une asphyxie lente provoquée par une mêlée catalane conquérante (fait très rare!), des mauls qui avançaient parfois de 30 ou 40 mètres (fait encore plus rare, méconnu depuis au moins deux bonnes saisons!). «C’est l’effet Kisi…», me souffla mon voisin. Kisi Pulu «le tonton est de retour!» comme il aime le clamer lui-même. En effet au cours de ce match où il joua… 75 minutes, il donna une plus grande assise à la mêlée, bien secondé en ce sens par Rudy Chéron qui s’améliore au fil des matchs depuis que le staff lui accorde sa confiance. Deux joueurs qui sont en train de faire taire bien des détracteurs… Et ce n’est que tout «bénef» pour une USAP qui pêchait dans ce domaine.

Impossible de passer sous silence le rôle énormissime d’Alan Brazo, n°8 improvisé, très bien entouré en troisième ligne par Nicolas Rabat et Lucas Bachelier (19 ans, mais déjà capitaine des moins de 20 ans français). Trois jeunes formés au club! Alan Brazo par ailleurs extraordinaire pêcheur de truites se plaît à rappeler qu’«il y a cinq matchs personne n’aurait parié sur cette troisième ligne». À noter que l’USAP a terminé le match avec 8 joueurs passés par son centre de formation.

Maîtres de la «Méditerranée», les Catalans pouvaient entreprendre un tour d’honneur pour remercier leurs supporters. Le stade résonnait alors des «USAP! USAP!» comme lors de la première victoire de l’USAP en terre biterroise un fameux 3 octobre 1993.

Mais ne nous enflammons pas pour autant et restons lucides à l’image d’Alan Brazo qui précise que «les grandes équipes, ce sont celles qui confirment». Si elle gagne à Massy dimanche, l’USAP pourra-t-elle prétendre au titre de grande équipe?

Rédigé le 17/03/2015

Jo Solatges